Villeneuve en Scène, l’autre festival s’est refermé ce dimanche 22 juillet ©BàC

Villeneuve en Scène, c’est le festival des théâtres en itinérance, à la programmation variée. L’édition 2017 vient de se refermer ce dimanche 22 juillet. Le bilan de cette cuvée est plus que satisfaisant, le public ayant répondu présent. Retour en images sur “ce rendez-vous incontournable du Festival Off d’Avignon”.

Villeneuve en Scène, l’autre festival, hors les murs de la Cité des Papes, vient de refermer ses portes ce dimanche 22 juillet. 13 compagnies se sont succédé et ont donné 140 représentations, parfois même en entrée libre, pour tous les publics. Une édition riche en événements donc qui a mêlé différentes esthétiques : théâtre, cirque, arts visuels, musique … le tout dans l’ambiance champêtre et décontractée de Villeneuve-les-Avignon. Et ce n’est pas Brice Albernhe, le directeur artistique, qui nous dira le contraire : “J’ai l’habitude de dire que c’est le jardin d’Avignon. Il y a ce cadre de verdure qui est tout à fait exceptionnel. On est à 2 minutes de l’intra muros, et effectivement, c’est un lieu qui nous permet de recevoir des grosses équipes”.

Mélange de disciplines et spectacles insolites

Cette année la compagnie Lucamoros a installé son échafaudage de 8 mètres de haut au Clos de l’Abbaye. Les nombreux membres du Ring-Théâtre ont élu domicile à l’école Montolivet, pour y jouer leur version très moderne d’Edouard II, ou encore la compagnie “Jeux de Vilains” et ses 15 musiciens ont proposé du théâtre d’ombres sur fond de musique indonésienne au Cloître de la Collégiale. Autant de rendez-vous atypiques qui ont trouvé leur place à Villeneuve en Scène. “C’est le lieu où l’on peut expérimenter ces grands formats, ces grandes équipes”, se félicite le directeur artistique.

Et après …

L’équipe est déjà en train de travailler sur les futures éditions, et vous donne d’ores et déjà rendez-vous en 2018 et 2019 :“On compose et on essaie de trouver des équilibres dans la programmation, entre la tradition du théâtre itinérant, du théâtre forain, et cette pratique du hors les murs, de la décentralisation, de ces spectacles faits par des équipes et auteurs contemporains d’aujourd’hui”, se réjouit Brice Albernhe.

Un slow festival aussi festif que surprenant. Cette année, c’est Yvan Lebolloc’h, sa guitare et son groupe qui ont créé la surprise pour cette journée de clôture du dimanche 22 juillet.

Voir aussi nos articles :
Villeneuve en Scène : Le Slow Festival du 26 mai 2017
On N’est Jamais Mieux Selfie : Ring-Théâtre, Edouard II  du  18 juillet 2017
La tortue de Gauguin, une performance visuelle et poétique, du 20 juillet 2017

Retour en images sur Villeneuve en Scène, le Slow Festival.
Interview, images et montage : Olivier Tresson