© DR

Ce ne sont pas moins de 18 spectacles qui seront programmés cette année à l’Alpilium de Saint-Rémy-de-Provence, soit 18 fois plus de plaisir renouvelé pour le public. La saison vient à peine de démarrer et les spectateurs se montrent déjà nombreux. Tout au long de l’année, ils auront l’embarras du choix : cirque, théâtre, musique, rien n’a été oublié et surtout pas l’engagement !

La saison culturelle de l’Alpilium a été lancée il y a tout juste un mois avec de la musique et un extraordinaire spectacle de magie. La saison qui se dessine est prometteuse, le public a déjà montré son intérêt et ce qui l’attend ne va pas le décevoir. L’équipe a travaillé pour que chacun trouve du plaisir dans cette programmation qui a été pensée comme un engagement. Le discours de l’adjointe à la culture, Patricia Laubry, est allé clairement dans ce sens « Je ne veux pas d’une culture ethnocentrée, permettant aux hommes de juger d’autres hommes en fonction d’un goût qu’ils jugent comme seul légitime…dans notre monde actuel, fait de repli identitaire, d’obscurantisme religieux, d’extrémisme politique, la culture s’impose une nouvelle fois comme une force, comme un rempart face à la barbarie ».  Une philosophie partagée par Marc Lagadec, responsable de la programmation, et d’une équipe au service de toutes les cultures.

EN AVANT POUR LA DIVERSITÉ !

Le prochain rendez-vous s’adresse aux amateurs de musique et de phénomène étrange, le « Carrousel des moutons » est une merveille pour les mélomanes qui assisteront stupéfaits à l’envol du piano à queue. Le Blues lui emboîtera le pas avec deux pointures du genre, Issaya et Jordan Officer mettront leurs riffs endiablés au service de la musique. Dans un tout autre domaine les agités du Dance Floor relanceront le vinyle le temps d’une folle soirée. Pour chanter la joie, rien de tel que Massilia Sounds Gospel et ses 30 choristes. Côté classique « Les Méduses » seront mises en lumières par Francis Guerrier, un scénographe ingénieux dont le dispositif artistique devient féerie. Les quatre musiciens placés au centre de la salle embarqueront les spectateurs dans un univers onirique. L’engagement aura pour voix Dau et Catella, comédiens dans « Sacco et Vanzetti », l’histoire d’une erreur judiciaire dans l’Amérique des années 20. Philippe Torreton viendra à son tour dire les mots d’Alain Leprest, accompagné du percussionniste Edward Perraud. Sortir de l’ombre ce poète méconnu est le dernier combat de ce comédien militant, il le fait avec la hargne qui le caractérise. Le théâtre entrera en scène avec un Don Quichotte joué par 5 comédiens pleins de fantaisie. Tout comme « Les Misérables »et sa mise en scène innovante faite de santons. Le jeune public s’évadera dans le spectacle irisé des marionnettes de « Adios Bienvenida » et les ados feront « Le tour complet du cœur » en 3 heures  autour de l’oeuvre de Shakespeare. Ils s’emparent tour à tour de la tragédie et de la comédie avec la même fougue. La culture avec ce qu’elle a de rencontres et d’enchantements est le maître mot de cette saison à l’Alpilium, il est conseillé d’être de la fête.

Alpilium
15 avenue du Maréchal de Lattre Tassigny
Tél : 04 90 92 70 37

Facebook : Alpilium – Saison culturelle