© DR

Vous sortez pour le réveillon ? L’Association de Prévention Routière a pensé à tout pour que vous puissiez bien rentrer ! Mode d’emploi de ce cocktail de bons conseils à consommer sans modération.

Le réveillon de la Saint-Sylvestre approche à grands pas et voilà que résonne déjà le sempiternel refrain « boire ou conduire, il faut choisir »… et il faut surtout rentrer ! Un seul mot d’ordre pour éviter le pire : prévention. Les jeunes sont bien-sûr les premiers concernés, mais pas seulement : « 85 % des français vont réveillonner et 100 % d’entre eux vont boire, certainement au-delà de la limite autorisée* », explique Jean-Pierre Guerrini, directeur régional de l’Association de Prévention Routière PACA et Corse . Pour anticiper ces retours à risques, des campagnes de sensibilisation et de prévention sont mises en place chaque année : spots publicitaires, vidéos, tutoriels en ligne sur l’éthylotest, réunions en amont avec les établissements de nuits… « On remarque une prise de conscience de part et d’autre. Les établissements de nuit ont une grande responsabilité dans le succès de cette campagne », précise le directeur régional.

Des recettes pour bien rentrer

Petit mode d’emploi pour réussir son cocktail du 31 : on désigne un Capitaine de Soirée (appelé Sam en France, Bob en Belgique), on utilise les transports en commun, on prend un taxi ou on dort sur place ! « On peut aussi reporter son retour de quelques heures, le temps que le corps élimine l’alcool, mais ce n’est pas la solution la plus sûre », souligne Jean-Pierre Guerrini. Un site internet et le hashtag #BienRentrer sur Twitter ont été spécialement crées pour encourager les français a consulter ce mode d’emploi. Ils peuvent même créer le leur et participer au concours pour gagner un an de retours en taxi ou en VTC.

Les gendarmes sur le pont

Alcool et vitesse ne faisant pas bon ménage, les contrôles sur les routes seront sévères et très nombreux samedi 31 décembre. «Un tiers des accidents est lié au mélange alcool-vitesse. Les plus fréquents se produisent en zone rurale car il n’y a pas de transports en commun nocturnes », remarque Jean-Pierre Guerrini. La soirée s’annonce compliquée pour les gendarmes « mais pas plus que l’an dernier », précise-t-il. Une répression aussi nécessaire que la prévention : « On compte 3500 accidents en 2015. C’est toujours trop mais c’est une nette diminution. » Alors si l’alcool vous fait perdre vos clés de voiture ce 31, plus d’excuse : vous avez malgré tout, les clés en main pour bien rentrer !

*0,5 g/l (soit 2 verres) / 0,2g/l pour les jeunes conducteurs