Lucas Belvaux est l’un des invités prestigieux des Rencontres Cinématographiques de Cavaillon ©Céline Zug

Les Rencontres Cinématographique de Cavaillon se tiendront du 21 au 24 septembre prochains.  Réalisateurs et comédiens viendront présenter leurs films en avant-première dans les deux cinémas d’arts et d’essais du centre-ville. Bertrand Tavernier, Lucas Belvaux et Eric Caravaca sont les trois têtes d’affiche de cette 14 ème édition.

Les Rencontres Cinématographiques de Cavaillon sont de retour. L’association Ciné Plein Soleil, organisatrice de cette 14ème édition, a concocté un menu aux petits oignons pour les cinéphiles. Son président, Florent Paillas, et son équipe travaillent la programmation depuis plus d’un an et vont enfin dévoiler leurs dernières pépites. “Notre programmation sera divisée en trois grands temps forts. Des sujets sociétaux seront abordés sous les couleurs de la comédie, du drame et du thriller” précise Florent Paillas. Cette année encore, c’est aux cinémas La Cigale et Le Fémina, que l’événement se tiendra.

Tavernier, Belvaux et Caravacas en tête d’affiche

L’ouverture officielle aura lieu le jeudi  21 septembre avec la comédie très attendue des réalisateurs de “Intouchables”, Eric Toledano et Olivier Nakache. “Le sens de la fête” sortira sur tous les écrans le 4 octobre prochain, sauf pour les festivaliers qui pourront découvrir en avant-première à l’écran un Jean-Pierre Bacri en grande forme. Qui dit “Rencontres cinématographiques” dit échanges avec des réalisateurs : trois grands noms du cinéma seront présents, Lucas Belvaux, Bertrand Tavernier et Eric Caravaca. Fidèle parmi les fidèles, le journaliste Xavier Leherpeur s’installera auprès des réalisateurs pour dialoguer avec Lucas Delvaux. Ils aborderont notamment ses débuts chez Yves Boisset en tant que comédien. Il sera aussi question de son métier de réalisateur, après la projection de “Rapt” et “38 témoins”. De son côté, Bertrand Tavernier, avec son film fleuve “Voyage à travers le cinéma français”, témoignera de ses rencontres, de ses émotions … et de son émerveillement pour le cinéma français.

Retour du documentaire

Cette saison est marquée par le retour du documentaire, un temps abandonné par les programmateurs. Florent Paillas le remet sur le devant de la scène en invitant Eric Caravaca. Pour cette seconde réalisation il s’est essayé au genre avec succès. Sélectionné au Festival de Cannes, hors compétition, “Carré 35” dont la sortie est prévue le 1er novembre prochain, sera diffusé en avant-première pour les spectateurs des Rencontres Cinématographiques de Cavaillon. Le comédien, que l’on a pu voir récemment dans le dernier film de Cédric Klapish, viendra ensuite parler de ce moment intime qui l’a poussé derrière la caméra. Ce “Carré 35” est le numéro de la concession où se trouve le caveau de sa sœur aînée, morte à l’âge de trois ans à Casablanca. Avec ce documentaire, il ouvre “une porte dérobée” sur une histoire de famille bien cachée, sans brusquerie, ni voyeurisme. Une quête nécessaire pour cet homme devenu père.

Dupontel adapte Lemaître

La tragédie viendra clore ses trois jours consacrés au 7 ème art.”Au revoir là-haut”, le livre de Pierre Lemaître, prix Goncourt 2013, est adapté au cinéma par Albert Dupontel et plonge le spectateur à la fin de la première guerre mondiale. Le comédien-réalisateur a soigné la distribution tout en se réservant un rôle. Emilie Dequenne, Nils Arestrup, Laurent Laffite et le très en vogue Nahuel Perez Biscayart se partagent l’affiche de ce film qui sortira le 25 octobre. Une histoire d’hommes, de guerre, de gueules cassées et d’arnaque aux monuments aux morts, très attendue des cinéphiles. Au fil du temps, ce petit festival familial, mené par des passionnés, s’est fait un nom dans le milieu du cinéma bien au-delà de Cavaillon.

14èmes Rencontres Cinématographiques de Cavaillon
Du 21 au 24 septembre 2017
Cinémas La Cigale et Le Fémina
Tarif unique de 5 €
Toute la programmation ICI