BàC

Les percussions de la batucada GANG’JOLO ont fait vibrer le Pré du Curé samedi, à l’occasion de la Fête du Quartier Ouest. Embarquement immédiat pour Rio de Janeiro !

La chaleur estivale est au rendez-vous en cette fin d’après-midi pour la conviviale fête du Quartier Ouest, animée par la batucada GANG’JOLO.
Les enfants s’essayent aux différents instruments qui composent une batucada : surdo, caixa (caisse claire), tambourim, clôches agogô… la jeune Mayar nous confie préférer le répinique (tambour en métal) mais l’instrument qui remporte le plus de succès ce jour-là est incontestablement la chapinha ! « Une quoi ? », entend-t-on dans la foule de curieux. Johan Nicolle, le maître de cérémonie, explique : « un support en métal fait de trois rangées de petites cymbales. » Attention les oreilles !

Une passerelle intergénérationnelle entre les cultures

Certains parents, gagnés par les rythmes brésiliens, n’hésitent pas à se joindre à la batuque finale, sous l’œil ravi de leurs enfants ! A voir les sourires sur les lèvres de tous, on se dit que l’objectif de l’association gardoise Tôtout’Arts est atteint et on espère, tout comme GANG’JOLO, que cette première immersion donnera lieu à des ateliers réguliers dans un futur proche. L’appel est lancé, au son de l’apito (sifflet)… parce qu’il n’est jamais trop tard !

Pour plus de renseignement sur GANG’JOLO et l’association Tôtout’Arts, n’hésitez pas à consulter leur site.