© Johann Fournier

Pour fêter cette rentrée 2016, le Théâtre Golovine vous propose de découvrir ses nouveaux protégés : Michaël Allibert et Nans Martin, deux chorégraphes choisis via l’appel à projet « artiste associé » lancé par cette grande maison de la danse d’Avignon.

« Difficile de choisir » nous confie Aude Barralon « Je n’ai pas sélectionné un mais deux chorégraphes ! Tous deux travaillent autour de deux projets qui sont très différents l’un de l’autre, mais qui ont en commun d’interroger le spectateur et de le solliciter » poursuit la directrice artistique du lieu. Pour son spectacle “Étude(s) de chute(s)“, Michaël Allibert a construit tout un processus de création, autour de rencontres, d’échanges, de discussions et de partage avec d’autres artistes.

Quant à Nans Martin, il va créer “Seul(e). Les Oiseaux“, une pièce chorégraphique « pensée pour des amateurs ». L’artiste va donc solliciter les habitants d’Avignon pour qu’ils s’emparent du projet et y participent activement. « Ce qui m’a vraiment plu dans le projet de Nans, c’est qu’il travaille sur la migration, un sujet plus que d’actualité. Ici, il s’agit de la migration dans son ensemble, celle des oiseaux mais aussi des humains, traitée sous le prisme poétique de la danse. Quels sont les mécanismes qui mettent en mouvement : volontaires ou forcés ? C’est le questionnement de son spectacle ».

Après le Hip Hop de Julien Gros, l’artiste résident de ces deux dernières années, ce sont donc ces deux artistes de danse contemporaine qui feront les beaux jours de ce haut lieu chorégraphique lors de la saison 2016-2017.

Et comme le Théâtre Golovine n’en finit pas de nous surprendre, autre nouveauté de la rentrée, l’évolution des « Mercredis des Bambini ». Ces incontournables temps forts destinés au jeune public composés d’un spectacle de danse et d’un gros goûter se dérouleront dorénavant le … samedi après-midi « On s’adapte à la nouvelle réforme des rythmes scolaires, qui font des semaines très chargées pour les enfants. Nous avions aussi envie d’ouvrir ces rendez-vous festifs à d’autres tranches d’âges, et comme les plus grands ont beaucoup d’activités le mercredi, ils ne pouvaient pas y assister ». Premier rendez-vous, le samedi 15 octobre avec la Compagnie Marie-Hélène Desmaris et le spectacle “Pour 3 seconde d’apesanteur”.

Les Mardiff en revanche restent inchangés. Un chorégraphe différent chaque mois invite le public valide et handicapé à des ateliers d’improvisation.

Et bien sûr au Golovine, il y a toujours cette volonté de croiser les arts. Cet automne, la danse invite la photo et participe à la 22ème édition du parcours de l’art avec “45° “ de l’artiste Brice Bourdet qui axe son travail sur les failles et les brèches de notre société contemporaine occidentale.
Une belle programmation pour une rentrée festive riche en belles soirées de danse, en spectacles variés et interactifs à découvrir en famille, et parfois en entrée libre, que toute l’équipe du Théâtre a hâte de partager avec vous.

« Étude(s) de chute(s) »
Rencontre et performance 

Michaël Allibert – Artiste associé
Vendredi 7 octobre 2016
Durée 75 min
Entrée libre

Aude Barralon, Directrice artistique du Golovine au micro de BàC