C’est parti pour la nouvelle saison de l’ORAP ©DR

Une fois n’est pas coutume et déménagement oblige, c’est à l’Hôtel d’Europe que l’Orchestre Régional Avignon Provence a tenu sa conférence de presse de présentation de la saison 2017-2018. Symphoniques, à l’Opéra, en Région, ou pour les nouveaux publics, les rendez-vous sont nombreux et variés.

C’est la rentrée pour l’ORAP ! Mais une rentrée un peu particulière car l’orchestre va devoir lui aussi s’adapter au déménagement de l’Opéra Théâtre du Grand Avignon : « On s’y était fait à ces fauteuils fanés, à ces vieilles odeurs… on l’aimait bien, cet Opéra Théâtre tellement charmant et tellement plein d’heureux souvenirs », livre Gonzague Zenot, le président de l’Orchestre Régional Avignon Provence dans l’édito du programme 2017-2018. Car il est vrai que l’Orchestre d’Avignon connait sur le bout des doigts les moindres recoins du théâtre de la place de l’Horloge, pour y avoir joué bon nombre de fois. Qu’à cela ne tienne, ce n’est pas un déménagement en Courtine à Confluence, qui va déstabiliser le chef d’orchestre Samuel jean, et ses musiciens. Tous nous promettent cette année encore une programmation riche et variée. « Notre souci constant est de proposer au public des programmes qui embrassent la totalité du répertoire symphonique, du baroque au contemporain, de l’effectif de chambre à la grande formation, avec le concours des interprètes les plus accomplis » annonce déterminé Philippe Grison, le directeur général de l’Orchestre Régional Avignon .

Musique et spiritualité

La saison symphonique débutera donc les 13 et 15 octobre prochains à l’Église Saint Didier à Avignon, avec un concert d’ouverture empreint de spiritualité. Au programme, deux pièces vocales de Gabriel Fauré, avec la soprano Daphné Touchais, le baryton Richard Rittelmann, entourés du Chœur Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, sous la direction de Michel Piquemal. Ce chef, récompensé deux fois aux Victoires de la Musique Classique, aime à faire redécouvrir des œuvres méconnues. Ce sera le cas avec « Ecce Quam Bonum, pour orchestre, chœur et orgue », du pianiste et compositeur Martial Caillebotte, qui viendra s’ajouter à cette soirée d’ouverture. Autre temps fort ou « figure de proue », de cette thématique religieuse, “La Messe Testament de Bach”, sous la direction du chef invité Samuel Jean, les 30 et 31 mars 2018. « Père de la musique occidentale, Bach a réalisé ici la fusion de la messe latine et du culte luthérien. Elle est le symbole de la création universelle, que chaque être humain, religieux ou non-croyant est à même d’assimiler au sein de son parcours personnel» ajoute Philippe Grison. Cette messe en si vous sera proposée à l’Opéra Confluence en Courtine.

Tan tan tan tan : Beethoven à l’honneur

C’est avec la Neuvième Symphonie de Beethoven, les 15 et 17 décembre, que l’orchestre Régional Avignon Provence a choisi de fêter l’Avent à l’Opéra Confluence. Pour célébrer cet hymne, sans aucun doute le plus connu du compositeur allemand, l’ode à la joie de Schiller sera interprétée par le chœur Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur et le Chœur Symphonique Avignon-Provence sous la direction de Samuel Jean : « Avec son message utilisé à foison, parfois galvaudé par les régimes politiques les moins fréquentables, repris également pour symboliser la fraternité européenne, l’Hymne à la joie de la Neuvième est indissociable de la marche moderne des peuples », confie Philippe Grison. Cette œuvre jouée juste avant Noël sera précédée de la suite de Pelléas et Mélisande de Debussy. Un concert qui, selon le directeur général de l’orchestre, « revêt quasiment une signification géopolitique”. Deux autres œuvres de Beethoven sont au programme de cette saison 2017-2018 : le Concerto pour violon et la symphonie Héroïque.

Germanisme et “French Touch” …

Beethoven, Schubert, Mendelssohn pour l’outre-Rhin, et les français Debussy et Ravel sont au programme de la nouvelle saison de l’Orchestre Régional Avignon Provence. «La rencontre du germanisme et de l’esprit français, ce pourrait être le deuxième fil rouge de la saison 2017-2018″ précise le directeur Philippe Grison.

Qu’ils soient Symphoniques, en Région, à l’Opéra ou destinés aux nouveaux publics, les rendez-vous de l’orchestre ne manquent pas, pour preuve le calendrier bien rempli de l’ORAP à découvrir ICI
« Si nous disons tous “Vive la Musique”, la structure éphémère “Confluence” puis le nouvel Opéra en sont les garants, la programmation de Philippe Grison en est la certitude, et la baguette de Samuel Jean la caution musicale » conclut le président de l’Orchestre Régional Avignon Provence, Gonzague Zenot.