© BàC
Les répétitions battent leur plein à la veille du concert jazz symphonique de l’ORAP avec le pianiste Thomas Enhco, sous la direction de Samuel Jean. Ensemble, ils préparent trois concertos dont le Premier concerto pour piano et orchestre de Thomas Enhco. Boîte à Culture a rencontré le chef et le compositeur – soliste.

Après avoir foulé la scène du Cloître des Carmes au Tremplin Jazz d’Avignon en août 2015, Thomas Enhco est de retour dans la Cité des Papes dans une toute autre configuration ce vendredi 17 mars. Il se produit aux côtés de Samuel Jean et de l’ORAP pour un concert jazz symphonique exceptionnel. Au programme : Mozart, John Adams et une création de Thomas Enhco, son “premier concerto pour piano et orchestre” : “Il s’agit d’une commande de l’orchestre de Pau-Pays de Béarn mais Samuel Jean est le premier à m’avoir demandé de jouer avec un orchestre symphonique. Un rêve d’enfant !“, confie Thomas Enhco. “Je trouve cette pièce magnifique et les musiciens de l’orchestre sont très heureux de la jouer. C’est un très beau projet, original et qui correspond bien à ce que nous faisons avec l’ORAP“, rajoute Samuel Jean. Entre le chef d’orchestre et le soliste, le feeling est réciproque : “C’est une belle rencontre artistique et humaine“, remarquent-ils.
À J-1 de la représentation, les répétitions se déroulent dans une ambiance très conviviale : “Thomas est arrivé deux jours avant le concert. C’est très agréable pour les musiciens que le soliste soit là quasiment en permanence, cela crée quelque chose de fusionnel”, souligne le chef d’orchestre.

Thomas Enhco relève le défi de jouer trois concertos dans un seul programme : “Pour moi c’est vraiment un marathon. Trois concertos c’est beaucoup et cela demande une concentration très différente. Trois modes très distincts d’être dans le piano et dans la musique. » Samuel Jean confirme : « Il n’y a que Thomas pour pouvoir jouer trois concertos dans un programme. Ça ne se fait que très peu ou quasiment jamais.» Pour se préparer au maximum, le chef a assisté à la première du concerto de Thomas Enhco le mois dernier à Pau : “J’ai pu ainsi anticiper sur les passages délicats. Rythmiquement, il y a des choses qui sortent un peu de notre univers classique mais les musiciens se sont bien adaptés. Beaucoup aiment le jazz dans l’orchestre. Je suis très content d’eux, ils sont très réactifs et ça c’est agréable. » Le chef d’orchestre et le pianiste sont très satisfaits de leurs premières séances de travail, comme l’explique Thomas : “J’ai la sensation que je peux faire entière confiance à Samuel et inversement donc du coup, ça va vite !” Une complicité qui se ressent dans la musique et que nous avons hâte de partager avec eux ce vendredi soir.

Voir aussi notre article : L’ORAP & Thomas Enhco, un pont entre classique et jazz

Classique et jazz symphonique, vendredi 17 mars, 20h30
Opéra Grand Avignon
réservations au 04.90.14.26.40 ou en ligne

Direction : Samuel Jean / Piano : Thomas Enhco
Programme : W. A. Mozart : Concerto pour piano n°24 en do mineur, K. 491
John Adams : Eros piano
Thomas Enhco : Premier concerto pour piano et orchestre

 

BàC s’est entretenue avec Thomas Enhco et Samuel Jean, dans les coulisses de la répétition
Images et montage : Jean Fichefeux