© BàC
Fin du suspense pour les candidats au concours de dessin Esprit Calvet 2017 : le jury a récompensé trois jeunes lauréats mardi 30 mai dans les jardins du musée de la rue Joseph Vernet à Avignon.

“Il est juste que je rende au public ce qu’il m’a donné.” C’est dans cette démarche de transmission qu’en 1810, le mécène et collectionneur Esprit Calvet crée par voie testamentaire le concours biennal de dessin. Sous la présidence de Michel Steiner, ancien directeur de l’Ecole d’Art d’Avignon, l’édition 2017 témoigne une fois de plus du grand talent de la jeunesse avignonnaise dans le domaine des arts plastiques. Sur le thème des créatures fantastiques et mythologiques, vingt candidats se sont exprimés sur toile, s’inspirant des collections permanentes du pôle muséal d’Avignon qui regroupe les musées Lapidaire, Requien, Calvet et le Petit Palais. “C’est précisément l’idée de ce concours : faire découvrir les joyaux des collections muséales et faire éclore de nouveaux talents pour assurer le renouvellement artistique de notre ville“, commente Cécile Helle. À ses côtés pour remettre les prix, Michel Steiner, Edmond Volponi, administrateur de la Fondation Calvet en charge du Concours et Bernard Gamel-Cazalis, exécuteur testamentaire et vice-président de la Fondation Calvet. Ce dernier a exprimé la volonté de créer une exposition autour de tous les lauréats “pour montrer l’évolution du concours et les différents thèmes traités.”

Et les gagnants sont…

Les trois heureux gagnants ont tous moins de 24 ans, conformément au règlement. Luigi Poleti, 12 ans, élève au Collège Jules Verne, remporte le prix collégien (500€). Le 2ème prix (1500€) a été descerné à Jeson Felix, 20 ans, assistant architecte au lycée des métiers Domaine d’Eguilles de Vedène. Le Minautore de Florent Balvay a fait l’unanimité au sein du jury. L’étudiant à l’Académie des Arts d’Avignon remporte le Grand Prix, d’une valeur de 3000€. “Ce prix me rend un peu plus confiant et va me pousser à continuer dans ce domaine“, commente-t-il.
Un tremplin pour leur future carrière, comme cela a été le cas pour les illustres Antoine Biret, Paul Saïn ou encore Pierre Grivolas. Et qui sait, peut-être un jour les rues d’Avignon porteront les noms des lauréats 2017. “J’ai toujours été convaincue que sur Avignon il y a avait beaucoup de jeunes talents et on en a encore la preuve ce soir“, conclue Cécile Helle.

BàC a assisté à la remise des prix du Concours Esprit Calvet le 30 mai 2017
Images et montages : Jean Fichefeux
(voir aussi notre article du 1er novembre 2016 :  Concours esprit Calvet 2017 : à vos crayons !)