© Céline Zug

Coup d’envoi de la 7ème saison des Rencontres gourmandes de Vaudieu à Chateauneuf du Pape, ce lundi 21 novembre. Un concours qui met en avant les talents des jeunes chefs de la région. Au château, c’est entrée, plat, dessert et bien sûr vins* compris !

C’est dans le cadre idyllique du Château de Vaudieu, qui trône au milieu des vignes sur les hauteurs de Chateauneuf du Pape, que se sont déroulées les premières Rencontres Gourmandes de la saison 2016-2017.
Ce rendez-vous initié par le vigneron Laurent Bréchet et Dimitri Kuchenbrod, consultant en relations publiques et professionnel de la gastronomie, met à l’honneur les jeunes chefs qui « montent ». Pour ce concours trimestriel, trois chefs sont sélectionnés et doivent concocter, après tirage au sort, un des trois plats du menu : entrée, plat, ou dessert, sur le thème « Savoir respecter les saisons et leurs produits ». « C’est un concours de jeunes chefs talentueux et que l’on essaie de mettre en avant avec les vins de notre domaine (Famille Brechet ndlr) et également avec un autre vigneron invité. La sélection se fait avec le co-organisateur de cet événement Dimitri Kuchenbrod. Pour voter le jury dispose d’une grille de notation. Présentation, goût, accord avec les vins, tout est évalué. Le podium est donné à la fin du repas » nous livre Laurent Brechet. Le défi pour les candidats est donc, à partir d’un panier imposé, de préparer une recette qui met en valeur les produits de saison et de trouver l’accord parfait avec le vin, préalablement sélectionné par les organisateurs.

Trio de chef et farandole de convives

Olivier Chaussy du Bercail (Avignon), Jérôme Bartoletti de l’Impérator (Nîmes) et Mathieu Desmarest de La Vieille FontaineHôtel d’Europe (Avignon) sont les jeunes talents qui se sont prêtés à l’exercice. Pour les noter, le chef doublement étoilé Christophe Bacquié, de l’Hôtel du Castellet, présidait le jury, entouré de quelques autres gourmands, personnalités, restaurateurs, vignerons dont Manuel Amoros, Gabrielle Lazure ou Sophie Barjac …
Les trois chefs ont proposé aux 40 convives triés sur le volet un menu digne d’une grande maison. Saint-Jacques, pintadeau, truffe blanche, foie gras se sont succédés à table, mais c’est le dessert de Mathieu Desmarest et de son second Thomas qui a remporté tous les suffrages.
Leur « dôme chocolat  “Kalapaia” pur Papouasie, cœur coulant poire, biscuit pain de Gênes, sorbet cacao, muscat noir petits grains tièdes » a fait chavirer de plaisir plus d’un palet et l’accord avec le muscat de Beaumes de Venise rouge, Domaine Alain Ignace, cuvée Le péché d’Émilie 2015* avait de quoi ravir les papilles !
Le jeune et dynamique chef de l’Hôtel d’Europe, tout juste auréolé du titre de “Grand de Demain” par le Gault & Millau, a un planning très chargé. Il a toutefois trouvé le temps de créer ce dessert et de participer au concours :
« C’est important de garder le contact avec les gens locaux. On a la chance d’avoir le restaurant de la Vieille Fontaine fermé le lundi, donc c’est vrai qu’on peut se libérer et passer un bon moment de convivialité avec tout plein de gens très sympas. »
C’est donc l’ancien cuisinier du Palais de L’Élysée qui remporte le premier prix, 6 magnums de Vaudieu Blanc, et se qualifie pour la grande finale « Jeune chef de l’année » qui aura lieu au printemps 2017.

* l’abus d’alcool est dangereux pour la santé à consommer avec modération