© Droits réservés

Le cinéma Pandora reçoit Alexandre Amiel, le réalisateur du documentaire “Pourquoi nous détestent-ils ?”, ce jeudi 12 janvier à 20h30. Il viendra rencontrer les spectateurs lors de la projection de ce film qui met le doigt sur le douloureux problème des minorités en France. Echange avec Alexandre Amiel en avant première pour Boîte à Culture.

Ce film s’est vraiment passé comme le dit le titre : mon fils de 11 ans m’a vraiment demandé, après les attentats contre l’hyper-casher, pourquoi on était détesté, jusqu’à vouloir déménager en Angleterre, ce qui m’a obligé à me poser d’autres questions. Je n’ai pas voulu faire un film communautaire en ne parlant que des Juifs, j’ai alors demandé à Lucien Jean-Baptiste et Amelle Chahbi de traiter leur minorité pour en faire un film où chacun peut témoigner des clichés dont il est victime“, nous explique Alexandre Amiel à propos de “Pourquoi nous détestent-ils ?”. Ce jeudi soir, le réalisateur sera au Pandora pour en débattre. Au vu des commentaires partagés qui traînent déjà sur la toile, reste à savoir si les échanges, à Avignon, resteront conviviaux, ou plus musclés. Plus qu’un simple documentaire sur le racisme dans son ensemble, le film se découpe en trois chapitres où chacun apporte son regard sur cette maladie rampante qui gangrène l’humain, “car là où il y a des hommes, il y a du racisme, c’est difficile à nier !” Les trois protagonistes se positionnent comme des passeurs, sans moralisme ni accusation. Ils démontent les clichés qui sont souvent à la base de l’intolérance.

De la télévision au cinéma

Au départ, ce sont trois volets qui ont été diffusés sur la chaîne Planète + et qui ont rencontré un vif succès, preuve s’il en fallait, que la forme valait d’être retravaillée pour le cinéma : “Les extraits ont été vus plus de 20 000 fois sur la toile, c’est bien qu’il y a un intérêt général pour le sujet“, lance Alexandre Amiel, toujours prêt à venir défendre son film. L’originalité du sujet se trouve assurément dans le postulat suivant : les clichés sont les premiers responsables de nos peurs. “Nous avons tous des idées bien arrêtées quand il s’agit des noirs, des juifs, des arabes…il était intéressant de remonter l’histoire de ces clichés” explique ce journaliste, qui a entre autres travaillé avec Karl Zéro dans le Vrai Journal. Trois protagonistes, trois rencontres improbables : la Musulmane Amelle Chahbi, qui s’invite au défilé de Jeanne d’Arc, le “noir” Lucien Jean-Baptiste face au patron de Radio Courtoisie, et à ses idées aux relents nauséabonds. Et enfin, le juif Alexandre Amiel débattant avec Jérôme Bourbon, patron du journal “Rivarol” à l’antisémitisme assumé. Tout cela pourrait presque être drôle, si le sujet n’était pas si grave. “Le vrai drame, c’est que l’on ne vit plus ensemble, on ne se connaît pas, j’ai voulu faire un film de Français pour que chacun voie que sur le fond, nous avons un socle commun“. Un film juste, maîtrisé, à voir en groupe, et qui devrait être projeté dans les collèges.


Pourquoi nous détestent-ils ?
Jeudi 12 janvier à 20 h 30  au Pandora
3 rue Pourquery de Boisserin
Tel : 04 90 82 24 27