© Céline Zug

“La valeur n’attend pas le nombre des années”. Yazid Ichemrahen incarne à la perfection cette célèbre citation de Corneille. Il n’a que 25 ans et un titre prestigieux de meilleur pâtissier à son actif. Entrepreneur dans l’âme, il est à la tête d’une nouvelle pâtisserie à Avignon, classieuse à l’image de ses gâteaux, véritable Graal pour les gourmands.

« J’ai 25 ans et j’ai la vie d’une personne de 45 ans », lance Yazid Ichemrahen quand on lui demande s’il est un exemple pour sa génération. « Si j’en suis un, c’est uniquement dans ma capacité à me remettre en question ». Le seul doute qu’il n’a pas c’est sa force de travail et les moyens qu’il met pour atteindre son objectif. Il a reçu son titre de meilleur pâtissier du monde à 22 ans et il se retrouve chef d’entreprise avec 12 personnes sous sa responsabilité : « J’ai un chef de production en qui j’ai toute confiance et le reste de mon équipe a été recruté sur ses qualités humaines,  je veux que l’on sente le bonheur de travailler quand on entre ici ». La pâtisserie Vernet redonne du cachet à cette rue éponyme, tout en transparence à la fois chic et chaleureuse. « Je voulais un lieu qui me ressemble et où l’on ait envie de pousser la porte sans a priori », et surtout il ne faut pas lui parler de luxe : « C’est un mot qui isole, la beauté n’est pas réservée à une élite qui aurait les codes pour l’apprécier. J’ai été élevé par des gens modestes avec des principes et des valeurs à l’ancienne, ce qui ne m’empêche pas d’être sensible au raffinement ».

De la Marne aux cuisines des grands chefs

L’enfance de Yazid n’a pas été de celles qui font rêver, il en témoigne dans son livre « Rêve d’un chef étoilé », de la pouponnière à une famille d’accueil d’Epernay pour terminer en foyer, voilà qui aurait pu mal tourner. “Mon métier m’a sauvé la vie,  je lui dois tout et si je ne donne pas le meilleur de moi même demain je peux dormir sous le pont d’Avignon, car je n’ai personne pour me rattraper“.  Qu’il se rassure, il a de l’or dans les mains, et, à l’image de ces petites feuilles dorées qui ornent ses pâtisseries, il n’a pas fini de briller. Alors qu’il n’est qu’apprenti, ses premiers patrons, dont il admire les titres honorifiques, lui disent “les responsabilités ne se donnent pas, elles se prennent”. Il en fait une philosophie toute personnelle : « J’ai évolué grâce à ça et j’ai aussi appris à m’entourer, je souhaite que l’on dise de moi que je suis gentil ».

Le groupe Blachère soutient son projet

Fort de son expérience dans les meilleurs restaurants étoilés, il intègre le groupe Blachère en qualité de Responsable Recherche et Développement : « ils ont été un soutien pour que je prépare mon concours et encore aujourd’hui avec cette ouverture à laquelle ils sont associés. C’est une chance d’avoir un homme d’affaire de l’envergure de Bernard Blachère à mes côtés, j’apprends énormément de son savoir faire ». Rien n’est laissé au hasard, quand Yazid arrive dans sa pâtisserie, il inspecte tout. « L’excellence que je m’impose vaut pour mon équipe, je ne veux pas être un phénomène de mode, je veux durer et que ce lieu soit une institution Avignonnaise ». Il est bien parti pour y arriver, il a l’intelligence pragmatique et une volonté farouche : « Je ne peux pas proposer des gâteaux que je n’aime pas, avant tout ce doit être un partage, il faut goûter ce que l’on fait et y travailler sans arrêt pour rester à niveau ». Aucune résistance n’est possible devant ces merveilles présentées dans des écrins délicats, qui font fondre de plaisir et pleurer de joie. « C’est ma récompense de voir les gens heureux, je n’en demande pas plus ».

La pâtisserie Vernet
77 rue Joseph Vernet à  Avignon
Tel : 04 90 32 61 62
www.patisserievernet.com