© DR

Du mercredi 25 au samedi 28 janvier, l’instrument emblématique du tango argentin est à l’honneur au Conservatoire du Grand Avignon et au Théâtre du Balcon, dans le cadre des Journées Européennes du Bandonéon.

Si l’Argentine est un rêve lointain pour certains avignonnais, les Journées Européennes du Bandonéon auront de quoi les consoler. Du 25 au 28 janvier, embarquement immédiat pour trois jours de master-classes et de concerts au Conservatoire du Grand Avignon, organisateur de l’événement. L’occasion de découvrir les héritiers de cet instrument que sont Fabio Furia, Juanjo Mosalini, et le guitariste Vicente Bögeholz. Mercredi 25, c’est au Théâtre du Balcon que l’on retrouve Fabio Furia, en duo avec le pianiste Walter Agus pour un concert jazz et tango nuevo sur des compositions d’Astor Piazzolla et de Fabio lui-même. Ils seront rejoints par Yvonne Hahn, bandonéoniste à l’origine de cette manifestation : “C’est une première ici à Avignon. Je souhaite créer, sous forme de biennale, un échange avec un pays européen chaque année. L’Italie est notre invitée et elle nous recevra à son tour l’an prochain”, explique l’allemande avignonnaise d’adoption. Sa démarche participe au sauvetage d’un instrument qui tombe peu à peu dans l’oubli : “Nous avons dix ans pour tenter de le sauver !“, alerte celle qui a crée la classe de bandonéon au Conservatoire en 2014.

De l’Allemagne à l’Argentine

A l’origine, le nom qui désigne le “bandonéon” est une déformation de « Band-Union », marque de fabrique donnée en 1843 par son premier inventeur, l’allemand Henrich Band. Dans notre imaginaire collectif, on jurerait que cet instrument vient tout droit d’Argentine et pourtant, ce n’est qu’à la fin XIXe siècle qu’il y fait son apparition. L’adoption est immédiate et il devient l’instrument attitré du tango, sous le nom de « bandonion » puis “bandonéon”. On le retrouve en Europe dès 1920 avant de passer de mode et de revenir sur le devant de la scène dans les années 80. Astor Piazzolla lui donne ses lettres de noblesse et grâce à lui, l’instrument s’internationalise. Le tango fusionne alors avec le jazz, la musique contemporaine ou encore la musique world. Un mélange des genres des plus réussis à découvrir tout au long de ces Journées Européennes du Bandonéon. A noter le concert des élèves du Conservatoire à l’Auditorium du Grand Avignon le samedi 28 janvier à 18h, suivi de la prestation duo Mosalini-Bögeholz .

Journées Européennes du Bandonéon,
du 25  au  28 janvier
Auditorium Communautaire du Grand Avignon
Avenue Guillaume de Fargis – Le Pontet
Programmation complète ici
Inscriptions et renseignements : 04 32 40 46 58

Carte blanche à Yvonne Hahn, mercredi 25 janvier à 20h
Théâtre du Balcon
Rue Guillaume Puy, Avignon
Renseignements, tarifs et réservations en ligne