Michel Chapoutier, président d’Inter Rhône et l’équipe de Jazz à Vienne au Carré du Palais Avignon ©BàC

Michel Chapoutier et l’équipe d’Inter Rhône ont convié la presse au Carré du Palais à Avignon, le 3 mai dernier, pour annoncer le partenariat qui lie désormais les Vins* des Côtes du Rhône au festival Jazz de Vienne.

« Parce que dans agriculture, il y a culture » il a semblé évident à Michel Chapoutier, le président d’Inter-Rhône d’allier les vins AOC des Côtes du Rhône à la 38ème édition de Jazz à Vienne. Une vraie bonne occasion de réunir les amoureux du jazz et du vin, qui, il faut le dire, ont de nombreux points communs. Tous deux, souvent considérés comme réservés à une élite, ont besoin de se démocratiser : « Le vin devient trop snob » déplore Michel Chapoutier. « Un snobisme suicidaire » selon le président qui poursuit « le vin tout comme le jazz a la prétention d’être universel et ouvert à tous. Le vin c’est plus qu’une passion, c’est une culture ! ».

Plus de notoriété et de visibilité

Déjà présents lors de nombreuses manifestations culturelles du sud de la vallée du Rhône tels que “alterarosa”, les festivals de théâtre In et Off, ou dernièrement “Avignon, tu me régales”, les Vins des Côtes du Rhône ont choisi Jazz à Vienne, « nouveau point d’entrée » de la vallée du Rhône, pour développer leur marque. Et ici, ce sont les « épicuriens urbains » qui sont visés. Pour cela, le Bar à vins des Côtes du Rhône, situé au cœur des Jardins de Cybèle, sera ouvert pendant toute la durée du festival du 28 juin au 13 juillet et permettra de découvrir plus de 25 cuvées différentes. « La terre calcaire du sud de la vallée du Rhône sera représentée avec les Côtes du Rhône, et les Côtes du Rhône Village. Il y aura un équilibre entre rouges et blancs, que l’on espère plus présents, et quelques rosés » souligne Michel Chapoutier. Les vins de la zone septentrionale, Condrieu, Cornas, Côte-Rôtie, Crozes-Hermitage, Hermitage Saint Joseph, Saint Peray, seront également présents à la carte du Bar à vin de Cybèle et servis par les élèves de l’école hôtelière de Vienne. Ces apprentis formés pour l’occasion, proposeront une “dégustation décomplexée” : « Les sommeliers vont aider à comprendre le produit, la proposition du vigneron » insiste le président d’Inter Rhône, en espérant que « les jazzophiles deviennent aussi œnophiles ».

Un partenariat efficace

De son côté, l’association Jazz à Vienne se réjouit de ce partenariat. Elle œuvre en faveur du développement durable, pour la promotion de son territoire et cultive, tout comme les Vins des Côtes du Rhône, le “french art de vivre”, la convivialité, le partage, l’exigence et l’hédonisme.
C’est donc tout naturellement que Thierry Kovacs, à la tête de Jazz à Vienne,  a accepté ce partenariat : “Nous sommes ravis de développer ces actions en faveur de l’oenotourisme” précise-t-il, “d’ailleurs en plus du Bar à vins des Côtes du Rhône pendant le festival, nous avons une armoire à vins présente toute l’année dans notre office de tourisme”, se félicite le président de Jazz à Vienne, et maire de la ville.

Les artistes ambassadeurs des Côtes du Rhône

Jazz à Vienne proposera du 28 juin au 13 juillet pas moins de 250 concerts. Et ce sont 1000 artistes qui se produiront sur quatre lieux de concerts :  les Jardins de Cybèle, le Théâtre Antique, le Club de Minuit et Jazz Mix au théâtre municipal de Vienne. “Nous avons la même volonté que les vins des Côtes du Rhône, nous oeuvrons pour un jazz accessible, démocratique, qui parle au plus grand nombre, c’est pourquoi nous ouvrons notre festival aux musiques cousines, la soul, le funk, le blues, les musiques africaines” nous livre Benjamin Tanguy, le programmateur de Jazz à Vienne. Le festival, créé en 1981, a reçu l’an dernier 215 000 spectateurs. Cet événement international, Top 5 au classement mondial des festivals de jazz, est un véritable panel de la richesse de cette musique, de son histoire, jusqu’à la nouvelle génération. Parmi elle, des grands noms désormais familiers de Jazz à Vienne. Et peut être que le vin qui y est servi en loge, n’est pas étranger à l’affection que portent les stars pour le festival. Car à l’instar du surdoué Jamie Cullum, des bassistes Marcus Miller et Kyle Eastwood, ils sont nombreux a être tombés amoureux des vins de la vallée du Rhône. Et il est fréquent de les entendre parler avec passion, entre deux morceaux, de ce breuvage qu’ils affectionnent. Ou de les voir sur la scène du Théâtre Antique, un verre de Côte-Rôtie à la main, comme l’exige par exemple Melody Gardot, présente le 29 juin pour cette 38ème édition.

*l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Jazz à Vienne
38 ème édition
Du 28 juin au 13 juillet 2018

Melody Gardot, Shela Sue, Jeff Beck,
Avishai Cohen, Corry Henry, Marcus Miller,
Magma, Gilberto Gill, Lucky Peterson, 
Gregory Porter, Electro Deluxe …
Retrouvez le programme en détail : ICI