© Céline Zug

Les culturophiles en manque de théâtre l’attendent avec impatience. Le Fest’Hiver fait son retour du 26 janvier jusqu’au 4 février. Pour cette 9ème édition, Le Théâtre de L’Oulle et le Théâtre des Vents rejoignent le groupe très fermé des Scènes d’Avignon. Invitation aux dialogues, aux échanges et à la découverte de sept œuvres contemporaines dans sept lieux du centre ville. L’occasion de se “réapproprier” et redynamiser Avignon.

C’est en chantant quelques vers de l’Opéra des Girafes de Jacques Prévert que Serge Barbuscia a donné le coup d’envoi de la conférence de présentation de Fest’Hiver. « Dans cette ville, c’est peut être un peu nous ces girafes ! » ironise Serge Barbuscia. Un clin d’œil amusé aux récentes manifestations de la ville d’Avignon, qui avaient, elles aussi, pour point commun, de redonner vie au centre ville d’Avignon. Avec Fest’Hiver, qui se déroulera du 26 janvier au 4 février, « en plus d’un beau programme qui va faire dialoguer les publics », les directeurs des théâtres espèrent donc donner l’envie de déambuler d’un spectacle à l’autre, en empruntant des rues parfois méconnues et se réapproprier ainsi le centre ville d’Avignon. « Il est important de montrer à quel point cette ville est totalement imbriquée avec le théâtre (…) La ville d’Avignon va s’ouvrir à la culture, aux mots, à des artistes et tous les théâtres d’Avignon vont faire comme une caisse de résonance, dans ce premier mois de l’année». Au programme de ce 11ème grand rendez-vous hivernal, qui fait la part belle aux compagnies locales, des œuvres contemporaines de théâtre, danse, musique, poésie, lecture …
« On souhaitait pour ce Fest’Hiver, être vraiment une rencontre d’artistes de notre région PACA . C’est vraiment important que cette expression-là soit une expression du sud. »
Cette année, les Scènes d’Avignon, s’enrichissent de deux nouveaux camarades, le Théâtre des Vents, et le théâtre de la Place Crillon : « Le Théâtre de l’Oulle rentre dans la cour des grands ! se félicite Laurent Rochut « c’est la reconnaissance du travail que je fournis avec mes équipes depuis deux ans  (…) J’ai l’impression que petit à petit, dans le paysage culturel d’Avignon, j’arrive à montrer, non pas ma différence, parce que ça serait un peu outrancier et présomptueux, mais ma singularité », précise celui qui a pour habitude de mixer les différentes disciplines des arts vivants. Pour Fest’Hiver, il propose ø ensemble vide, un spectacle de danse « physique et très graphique » de la compagnie Alexandre Lesouëf.

En tout sept spectacles vous seront proposés dans sept lieux différents et en guise de soirée d’ouverture, une lecture organisée par Les Universités Populaires du Théâtre qui se déroulera au Conservatoire du Grand Avignon. Un programme tout public malgré des pièces aux sujets parfois graves. Voilà qui devrait inciter les échanges  : « parce qu’il faut que tout le monde dialogue. Il y a un dialogue des théâtres, un dialogue du public et un dialogue des spectacles . C’est vraiment un dialogue qui est sur plusieurs déclinaisons » conclut Serge Barbuscia.

Conservatoire du Grand Avignon
Quelle connerie la guerre !
Les Universités Populaires du Théâtre
Jeudi 26 janvier à 19h

Théâtre du Balcon
L’humanité plage
Compagnie Pop UP – Pierrefeu-du-Vaucluse
Vendredi 27 janvier 19h et Samedi 28 janvier 21h

Théâtre de L’Oulle
Ø, ENSEMBLE VIDE
Compagnie Alexandre Lesouëf – Avignon
Vendredi 27 janvier 21h et Samedi 28 janvier 19h

Théâtre du Chêne Noir
MONSIEUR AGOP
Compagnie La Naïve – Pertuis
Dimanche 29 janvier à 15h et mercredi 1er février à 19h

Théâtre de Carmes André Benedetto
LEONARD
Compagnie Moonsch(r)zboom – Aubagne
Mardi 31 janvier à 19h et mercredi 1er Février à 21h
Théâtre des Vents
Fragments
Compagnie Le Mille-feuille – Aix en Provence
Mardi 31 janvier à 21h et samedi 4 février à 19h30

Théâtre des Halles
Notre Classe pour un chœur de 10 acteurs
Compagnie Retour d’Ulysse
Jeudi 2 février à 18h45 et vendredi 3 février à 21h

Théâtre du Chien Qui Fume
DEVENIR OISEAU 
Cie de l’Imprimerie
jeudi 2 février à 21h et vendredi 3 février à 19h

Fest’Hiver 2017, le programme en détail : ICI

Serge Barbuscia, le Directeur du Théâtre du Balcon interrogé au micro de BàC