Elephant Man Théâtre de l’Alizée à 14h05 ©Céline Zug

La Compagnie réunionnaise “Lé La” rend un hommage courageux au chef d’œuvre de David Lynch « Éléphant Man ». L’histoire de John Merrick, atteint d’une pathologie déformante, devenu bête de foire à Londres dans les années 1884, s’est transformée en un conte à la mise en scène efficace. Au plateau, on retrouve « le monstrueux » John Merrick, interprété par Florent Malburet, dont le masque est aussi terrible que la maladie que portait ce pauvre homme. Il y fait la rencontre du docteur Treves (Antoine Chalard, auteur et metteur en scène) qui va le soustraire à son bourreau qui l’exhibe à des fins pécuniaires, sans aucun respect pour son humanité. C’est ce droit à la différence et à l’indifférence que souligne l’auteur avec empathie. Le droit d’exister tels que nous sommes sans être jugés, ni moqués. Le jeu de lumière proche du noir et blanc donne une note cinématographique à l’ensemble, comme un clin d’œil supplémentaire à David Lynch. La mise en scène est efficace, choisissant de placer son sujet au centre de sa chambre, avec des arrières plans qui racontent l’envers du décor,  la rue,  l’hôpital, la rumeur … D’un côté, l’amitié naissante d’un médecin et son sujet et de l’autre une société en pleine évolution. Un message universel de tolérance est lancé dans ce spectacle porté par des comédiens qui incarnent leur personnage avec beaucoup d’émotion et de conviction. Mention spéciale à cet Elephant Man philosophe et drôle que joue Florent Malburet sans jamais déborder vers le pathos.

 

Eléphant Man
Théâtre Alizé à 14h05
15 rue du 58° RI
Jusqu’au 25 juillet, relâche le 19 juillet
Durée 1h20
Réservation : 04 90 14 68 70

Elephant Man Théâtre de l’Alizée à 14h05 ©Céline Zug