© Céline Zug

Si Beaumes de Venise rime avec muscat, celui d’Alain Ignace a la particularité de se décliner en trois couleurs : blanc, rosé et … rouge ! Présentation de ces vins* d’exception, présents sur la carte des maisons les plus prestigieuses.

Pour avoir la chance d’accéder jusqu’au Domaine Ignace, mieux vaut être équipé d’un bon GPS. Nichée aux abords de Beaumes de Venise, sur la départementale 7, la petite propriété trône au milieu de 10 hectares de vignes, « entre Dentelles de Montmirail et Ventoux », comme le dit joliment Alain Ignace. « Les Dentelles qui sont tout à côté, nous servent de contrefort, d’abri. Nous avons de ce fait un demi mistral, il ne gèle jamais ! » D’ailleurs, le magnifique bougainvillier entièrement fleuri en ce mois de décembre en est la preuve.
Ce sympathique viticulteur parle avec amour de son savoir-faire et de « ses produits marginaux, qui sont assez rares », comprenez ses muscats. Car il est l’un des seuls à Beaumes de Venise à proposer, en plus du blanc, du muscat rosé et même du rouge. Ici, rien n’est fait au hasard, et respecter la biodiversité des sols est l’un de ses crédos. Depuis plus de 20 ans, dans ses terres, les herbicides et pesticides sont bannis pour préserver un sol vivant. « On obtient par ce biais là, une pureté du fruit et en plus on ne s’empoisonne pas !» se félicite Alain Ignace.

L’équilibre, le maître mot du vigneron vauclusien

« Le muscat, c’est un cépage, c’est le muscat petit grain, blanc ou rouge» nous explique ce passionné. C’est donc ce raisin, “le plus aromatique au monde”, qui, cueilli à bonne maturité, donne un vin doux muscat de grande qualité. « Pour moi, c’est primordial de maintenir un bon équilibre entre le sucre, l’acidité et les arômes et de ce fait la date de cueillette est essentielle et très précise ». Et après quelques semaines, voire quelques mois de patience, quand arrive le moment de la dégustation, il est difficile de résister… Les vins d’Alain Ignace sont remplis d’émotion, élégants et effectivement très harmonieux. Ils se déclinent sous de jolis noms, tels que Le Petit Grain d’Antonin ou Le Péché d’Émilie, notre préféré ! Dès la première gorgée, ce muscat rouge chasse les préjugés des vins doux souvent catalogués comme trop sucrés. Là, c’est une véritable explosion de fruits rouges qui se produit en bouche, et l’on est rapidement séduit par cette douce gourmandise.

L’ancien directeur de la cave coopérative de Beaumes de Venise propose en tout cinq muscats différents, et des dérivés tel que du vinaigre balsamique. Mais aussi de l’AOC Vacqueyras rouge, blanc et rosé. Sa clientèle est constituée de cavistes mais surtout de restaurateurs, et c’est pour lui la meilleure façon de faire découvrir ses vins à travers toute la France : « Au restaurant, on est souvent en bonne compagnie, et c’est là que l’on apprécie le plus les vins. » Chez nous, Mathieu Desmarest ou Christian Etienne, entre autres, lui font confiance, mais aussi Pierre Gagnaire, Guy Savoie, la Maison Troisgros, pour n’en citer que quelques uns.

Avec Nelly, son épouse, ils vous ouvrent bien volontiers, et sur demande, leur caveau et partageront avec vous leur expérience viticole, et leur passion pour leur production, avec l’espoir que « nos vins vous donneront autant de plaisir à les boire que nous en avons eu à les concevoir. »

Nelly & Alain Ignace
Vignobles Alain Ignace, Beaumes de Venise
Tél : 04 90 62 99 06 ou 06 80 45 81 74

*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération