Master Class Nijinski au Collège de la Salle à 16h45 ©Céline Zug

Le chorégraphe Faizal Zeghoudi rend un hommage singulier à Vaslav Nijinski. Il met le texte de Marie-Christine Mazzola dans la bouche de Bernard Pisani qui raconte un Nijinski vieillissant et amoureux. L’ancien danseur devenu comédien prend le texte à coeur, sans pour autant peser sur la remarquable prestation de la troupe de Faizal Zeghoudi. Le modernisme de ce génie de la danse classique a inspiré les cinq danseurs sans pour autant les intimider. Au début du siècle dernier, Nijinski rompait avec l’académisme et s’attirait les foudres de la profession jusqu’à choisir l’exil. Ses oeuvres incomprises et sulfureuses sont à présent respectées et reconnues de tous. Avec beaucoup de liberté dans le geste et le propos, le chorégraphe déclare son admiration au maître. Tout au long de la pièce il casse le rythme. Solos aux gestes décomposés, duos emportés et puissance du collectif sont servis par des jeux de lumières pleinement réussis. La scénographie, faite de panneaux en forme d’arbres, change de ton au son de la musique et jamais le Sacre du Printemps n’aura eu autant de sensualité. Nijinski n’aurait pas boudé son plaisir de voir la jeunesse bousculer son oeuvre et se l’approprier avec cette folle inventivité.

« Master Class Nijinski »
Jusqu’au 29 juillet à 16h45
Collège de la Salle, Place Pasteur
Durée 1h10
Réservation : 04 90 83 28 17

Master Class Nijinski au Collège de la Salle à 16h45 ©Céline Zug