©BàC

C’est à l’École Départementale de Musique et de Danse du Thor que nous avons donné rendez-vous à Clacky pour essayer de mieux connaître ce jeune artiste qui monte et qui se produira le 27 janvier aux Passagers du Zinc, dans le cadre des Soirées avignonnaises.

Sous le surnom de Clacky se cache Thomas Lacky, un jeune étudiant en info-com à l’Université d’Avignon. Et c’est dans un endroit qui lui est familier que nous lui avons donné rendez-vous : « Jai fait mes premières armes en groupe ici, quand j’étais au collège, dans la classe de musiques actuelles de Jacques Berbiguier, un très bon prof ! » nous confie Clacky un brin nostalgique : « ça me fait plaisir de revenir ici ! » C‘est à la batterie, qu’il pratique pendant dix ans, que Thomas commence son apprentissage musical, puis très vite, ce touche à tout complète sa formation avec la guitare, la basse, le piano, toujours en autodidacte. « Je suis musicien depuis pas mal de temps, j’ai toujours été passionné par la musique et le partage» insiste-t-il.
Le funk, le blues, le rock, le rap, l’electro, ses influences sont nombreuses mais se résument en une phrase : « tout ce qui groove, j’adore ! » Et c’est en écoutant Jamiroquai, Oxmo Puccino, Hocus Pocus, James Brown, quelques uns de ses artistes préférés, que lui vient son inspiration : « J’ai des icônes dans tous les styles » s’amuse Clacky. Côté textes, le jeune homme puise dans la vie quotidienne, l’actualité, pour trouver son inspiration et se sert aussi de ses émotions. En véritable homme orchestre, Thomas s’est produit de nombreuses années tout seul avec son looper, mais c’est désormais accompagné de ses amis musiciens qu’il décide de prolonger l’expérience. « Le projet n’a plus rien a voir, quand je joue tout seul c’est plus intime, quand je suis en groupe c’est différent …» et c’est d’ailleurs avec son « band » que Clacky foulera la scène des Soirées avignonnaises aux Passagers du Zinc le 27 janvier prochain : «  J’ai vraiment hâte d’y être et de jouer. La scène des Passagers du Zinc c’est un très bon tremplin, les plus grands y sont passés. La scène, c’est aussi un bon moyen de s’éclater, tant qu’il y a de la passion et tant qu’on s’éclate, ça marchera ! ” 

En 2017 pour Clacky du “concret”

L’année dernière, l’artiste, très présent sur les réseaux sociaux,  s’est souvent produit  en concert. Pour 2017, toujours du live en perspective, et aussi “du concret dans les oreilles des gens !” Comprenez que le jeune artistique multi talents s’apprête à entrer en studio pour réaliser un EP dans des conditions professionnelles. “Il y a quelques pistes, on verra lesquelles choisir …” dévoile discrètement Clacky. En off, Thomas nous révélera quelques grands noms de musiciens de studio susceptibles de collaborer à cet enregistrement. Nous n’en saurons pas plus, mais ce sera l’occasion pour Boîte à Culture de prendre des nouvelles de ce jeune musicien-chanteur doué et fort sympathique.

On attendant,  Clacky vous donne rendez-vous le vendredi 27 janvier aux Passagers du Zinc pour la Soirée avignonnaise, aux côté de Vicious Grace et Blue Monkey.
“On vous attend pour groover, funker et prendre du plaisir !”, 
le leitmotiv de Clacky.