© DR

Le cinéma “Le Rivoli” à Carpentras accueille, comme 115 autres salles de France, la première édition du Festival Télérama Enfants. Jusqu’au 25 février une programmation spéciale leur est dédiée avec des avant premières, des ateliers et de nombreux films d’animations pour tous les âges. 

Le cinéma “Le Rivoli” à Carpentras est au centre des distractions pour cette dernière semaine de vacances scolaires. Pour la première édition du Festival Télérama Enfants , le cinéma n’a pas hésité un instant à participer : “Nous sommes adhérents de l’Association Française des Cinémas Arts et Essais et nous souhaitions développer la partie jeune public, c’était l’occasion de se lancer. Le festival a beaucoup de succès, il permet de redonner de la visibilité à des films qui n’ont pas trouvé leur public en 2016, mais aussi de proposer deux avant-premières, explique Emilie Berthelon, chargée du jeune public. Nous avons fait notre propre choix en essayant de toucher la jeunesse dans son ensemble, mais aussi les familles”. Le Rivoli a tenu à associer à ce festival l’ESA Games (L’Ecole Supérieure d’Arts Digitals) : “Ce sont des professionnels de l’image et au cours d’un atelier, ils ont dévoilé l’histoire du cinéma d’animation en y mettant une touche ludique“. Ce mercredi 22 février, les infographistes, Frédéric Conil et Sébastien Greck sont venus animer un atelier après la projection du film de Michel Ocelot “Ivan Tsarévitch”, ils ont abordé les techniques du film d’animation en 2D et en 3D, dévoilé des techniques anciennes et modernes, et fait participer les spectateurs autour d’un quizz interactif. “Nous avons tous les deux des parcours similaires dans le film d’animation et beaucoup dans le jeu vidéo, nous sommes là pour transmettre notre savoir aux jeunes générations, souligne Frédéric Conil. En expliquant comment sont nés certains trucages, en montrant de vieux films, nous permettons aux enfants de voir le processus créatif d’un film“.

Trois films pour terminer le festival

Il reste encore trois films a découvrir avant que le festival ne prenne fin le samedi 25 février. Aujourd’hui jeudi ce sera l’avant-première d’un film d’animation qui ne sortira qu’en octobre prochain. “Le vent dans les roseaux”, où “La Chouette du cinéma”, présentatrice du film, s’adresse directement aux enfants pour leur offrir cinq histoires originales. Samedi, les enfants pourront emmener leurs parents voir l’impertinent film de Christophe Honoré “Les Malheurs de Sophie” qui sera suivi d’un goûter. Et pour clore ces dix jours dédiés aux cinéphiles, le succès 2016 “Ma vie de courgette” sera projeté, avec un petit déjeuner en préambule. Quoi de mieux pour commencer son dimanche et terminer ses vacances. Il ne faut surtout pas se priver du bonheur d’une salle obscure pour se laisser porter par la magie du septième art.

Programmation ici