© BàC

Pour les Journées européennes du patrimoine, le dimanche 18 septembre 2016, le Château de l’environnement – situé à Buoux et dans le Vallon de l’Aiguebrun – a ouvert grand ses portes aux petits et aux grands. Une sortie pour cultiver ses connaissances architecturales, découvrir un patrimoine naturel préservé, et apprendre à protéger la faune et la flore.

« Un château dont les premières pierres ont été posées au début du XVIe, à une époque ou l’on construit des hôtels particuliers à la campagne, lieux d’habitations dotés généralement d’une ferme » me raconte Patrick Cohen, architecte, en charge du service paysage, urbanisme, architecture et patrimoine du Parc. « Cet édifice va ensuite évoluer en fonction des propriétaires successifs, qui vont l’agrandir, le rénover, voire le laisser quelques temps à l’abandon ! »

Solgne Louis, chargée de communication au Parc naturel régional du Luberon, poursuit : « depuis 1986, c’est le Parc naturel régional du Lubéron qui est propriétaire du Château de l’environnement. Habituellement durant l’année le château accueille essentiellement un public scolaire dans le cadre d’actions pédagogiques. Une fois par an, à l’occasion des Journées du patrimoine, on offre au public la possibilité de venir visiter ce lieu, le seul en Luberon qui soit de propriété publique. »

Une occasion de rendre à la population locale un monument qui finalement lui appartient un peu aussi. Et de faire découvrir « à la fois le patrimoine culturel et naturel. » Ainsi, entre soleil et nuages, le public présent à pu profiter dans ce lieu si singulier d’une journée riche en propositions.

Une journée propice à une découverte ludique du lieu : visite libre des vestiges des jardins à la française du XVIIe siècle, apéritif offert et pique-nique sur place, création d’une fresque participative (avec le collectif COMPASS) réalisée avec des tesselles en argile du Luberon, parcours d’orientation, création à base d’encres végétales (avec le collectif CÈDRES), jeu de piste, etc.

Une occasion de visites didactiques également : visites guidées du Château accompagnées par les architectes du Parc, randonnées accompagnées par un naturaliste dans le Vallon de l’Aiguebrun, visite guidée du Fort par un archéologue, présentation du travail effectué sur place par la L.P.O. – Ligue de Protection des Oiseaux – qui opère avant l’apéro un relâcher de rapace – un milan noir soigné sur place.

Un dimanche suspendu entre passé et présent, sur un site superbe, où visiteurs, familles, touristes, ont saisi durant quelques heures l’importance de préserver et le patrimoine bâtit qui raconte notre histoire, et notre héritage environnemental, essence même de notre avenir.

Pour en savoir plus
http://www.parcduluberon.fr/Nouveautes/Le-Chateau-de-l-environnement

© Bàc

De main en main

Création d’une fresque participative représentant le Château