Cécille Helle et Christian Lacroix autour de l’équipe du Pôle Muséal d’Avignon ©BàC

Un an après la création de son Pôle Muséal, Avignon affirme sa volonté de mettre la richesse culturelle de la Cité des Papes à la portée de tous. Désormais, les 5 musées municipaux sont gratuits pour tous, habitants et touristes, et ce quelle que soit la période de l’année. Cette opération de réappropriation des musées, intitulée “Viens me voir”, est dynamisée par un programme de médiation culturelle et une grande exposition “Mirabilis”, sous forme de cabinet de curiosité, confiée au couturier voisin Christian Lacroix.

“Viens me voir” : les affiches disséminées dans tout Avignon vous le suggèrent haut et fort. Désormais, plus d’excuse pour ne pas faire connaissances avec la richesse culturelle de la Cité des Papes puisque les musées municipaux sont gratuits pour tous,  et cela quelle que soit la période de l’année.
Un an après la création du Pôle Muséal « Avignon Musée », qui rassemble les 5 musées d’Avignon : Calvet, Lapidaire, Petit Palais, Requien, Roure, et une expérience ponctuelle de gratuité, Cécile Helle a souhaité mettre à la disposition de tous, avignonnais et touristes, la diversité des collections des musée municipaux toute l’année. Les 116 000 entrées en plus (soit une hausse de fréquentation de 25%) en ont été les déclencheurs. « Toute cette richesse culturelle est une véritable pépite pour notre ville, et il est décevant de voir que beaucoup d’avignonnais n’en profitent pas » nous livre le maire d’Avignon lors de la conférence de presse ce vendredi 19 avril au Musée Calvet.

Liberté, égalité, gratuité

Avignon s’est donc inspirée d’autres villes précurseuses en la matière, en Angleterre par exemple, mais aussi plus près de nous, à Rouen. Études et sondages ont été mis en place. Et même s’il s’avère que le prix n’est pas le seul frein, il contribue au fait que le public ne pousse pas la porte des musées. « Avignonnais et touristes sont dorénavant les bienvenus pour découvrir la richesse patrimoniale et culturelle et même si cette décision entraîne un manque à gagner de 100 000 €, nous avons décidé que l’art n’a pas de prix ! » poursuit Cécile Helle qui espère que l’élargissement des publics entrainera de nouveaux modèles économiques, et le développement de lieux de convivialité, restaurants et boutiques. Ce nouveau levier de valorisation du patrimoine muséal a aussi pour vocation de dynamiser le tourisme.
C’est donc ce slogan « Liberté, égalité, gratuité » qui a été choisi pour illustrer cette campagne de communication. « La gratuité introduit une liberté dans la visite des musées, on veut mesurer l’évolution de ces publics » insiste Cécile Helle. Le pari est donc relevé, public plus jeune, venu d’autres quartiers, touristes plus nombreux ? L’avenir le dira …

Faire des musées de véritables lieux de vie

Pour compléter cette offre, aider les visiteurs à franchir le pas, une médiation culturelle à été mise en place et bon nombre de rendez-vous gratuits, 54 au total, sont planifiés jusqu’au mois de septembre : rencontres d’artistes, Midi Musée, concerts et événements divers tels que Altéa Rosa …
« C’est un pari fort, pour l’épanouissement personnel. Le but est que chacun soit interpellé dans son fort intérieur et par la beauté de ces collections. Il est important de casser les barrières sociales. Pour moi une ville n’est culturelle que si ses habitants s’approprient sa proposition. » conclut, déterminée, Madame le maire.

Les musées municipaux de la ville d’Avignon sont gratuits pour tous 
Musée Calvet, Musée du Petit Palais, Musée Lapidaire, Palais du Roure, Musée Requien

“MIRABILIS” de Christian Lacroix, du 29 juin 2018 au 16 janvier 2019 à la Grande Chapelle du Palais des Papes.

Pour sa nouvelle grande exposition « Mirabilis », “miracle”, “merveilleux”, la ville d’Avignon a choisi l’arlésien Christian Lacroix pour mettre en scène sa nouvelle grande exposition. Après « Les Éclaireurs d’Afrique » de la Fondation Blachère, celui qui, petit, rêvait d’habiter en face du Palais des Papes, va donc mettre en scène pas moins de 400 œuvres soigneusement sélectionnées, parmi la richesse des collections des 5 musées municipaux d’Avignon. Oeuvres d’art, objets et documents vont donc se côtoyer sur une scénographie exceptionnelle imaginée par Christian Lacroix. « J’ai aimé l’idée du cabinet de curiosités, de juxtaposer des idées et des œuvres de tous horizons, de toutes les périodes, pour extraire la quintessence de ces collections. » Pour cela, le designer s’est immergé dans les collections avignonnaises et a collaboré avec la directrice d’Avignon Musées, Pascale Picard, que le couturier connaît bien pour avoir travaillé avec elle au Musée Réattu à Arles.
Le couturier-créateur, pour qui “la mode a été un accident de parcours”, signe également le visuel de l’exposition à l’image de son cabinet de curiosité, à découvrir dès le 29 juin au Palais des Papes.