©
Nouvelle mission pour le chef  du restaurant “Les 5 sens”, à Avignon. Thierry Baucher a endossé le rôle de juré lors de l’International Catering Cup à Lyon, le 21 janvier dernier, pour élire le meilleur traiteur de monde.

Thierry Baucher fait honneur à la gastronomie dans la Cité des Papes avec son restaurant “Les 5 sens”.  Au fil du temps, le chef est devenu une figure incontournable du paysage culinaire avignonnais. Ce fils de charcutier-traiteur au parcours atypique faisait partie, le 21 janvier dernier, du jury de l‘International Catering Cup à Lyon. Le concours se déroule tous les deux ans et consacre les meilleurs traiteurs du monde. “C’est un concours très difficile, il y a une marge infime entre les trois lauréats. Les candidats doivent abattre un travail considérable et ils ne peuvent pas se rater car les produits qu’ils travaillent sont calculés au plus près des besoins, il n’y a pas de marge d’erreur possible”. Thierry connaît bien les contraintes du métier. Après avoir fait l’école de traiteur à Paris, il reprend l’affaire familiale à Agen, en Midi Pyrénées, à seulement 24 ans. Il y reste 15 ans. “J’y ai organisé d’énormes réceptions, le traiteur est l’école la plus exigeante et la plus stressante des métiers de bouche”. Sa pugnacité lui vaut le titre de Meilleur Apprenti de France en 1976, puis Meilleur Jeune Ouvrier de France en 1981. Dans un même élan, il remporte le «Challenge des MOF» l’année suivante, le « Grand Prix de France Traiteur » en 1985 et finit par décrocher le titre suprême de Meilleur Ouvrier de France. Il avait donc la légitimité absolue pour être juré de ce concours de renom.

Une expérience qui se renouvellera

Passer de chef à juge n’a pourtant pas été la chose la plus simple pour cet homme de passion qui est aussi un homme de cœur : “Comme je l’ai expliqué au binôme de Français arrivé second, il faut digérer cette place, mesurer ce qu’elle représente et après ils pourront se réjouir d’avoir été si loin. Ils feront mieux dans deux ans. A ce niveau tout ne tient qu’à un fil”. Les douze jurés ont tout noté : du respect des cuissons à l’assaisonnement, des montages aux finitions, en passant bien sûr par le goût. Les douze binômes participants venaient des meilleurs établissements et écoles hôtelières du monde. Thierry a repris du service pour l’occasion avec enthousiasme : “Il y a un nouvel engouement pour le métier, notamment dans le domaine “charcutier-traiteur”, même si le Catering Cup consacre le haut de gamme de la profession”. Sa participation l’a convaincu d’être à nouveau dans le jury dans deux ans, “mais pour cela,  je serai moi aussi jugé pour mes qualités de juré, c’est tout à fait normal, mais ça ne devrait pas poser de problème” dit-il confiant. Et en bon compétiteur, il avoue : “J’aurais adoré faire ce concours s’il avait existé à mon époque, c’est toujours bon de se confronter à d’autres et de donner le meilleur de soi même”. C’est hors compétition, mais toujours avec le même soin, que le chef régale quotidiennement les gourmets dans son restaurant d’Avignon.

Palmarès du concours :  Équipe Suisse trophée Or,  Équipe France trophée Argent, Équipe Singapour trophée Bronze

Thierry Baucher officie au restaurant LES CINQ SENS
18 Rue Joseph Vernet, Avignon
Tél : 04 90 85 26 51

Thierry Baucher interrogé au micro de BàC
Montage : Fabien Grare