Le président et la directrice de Semailles Alain Mialhe et Josianne Leray ©BàC

Surtout connue pour ses paniers bio qu’elle distribue à travers le département du Vaucluse, l’association Semailles est aussi un chantier d’insertion situé en pleine ceinture verte d’Avignon.
Ce jardin de cocagne « cultive la solidarité » depuis 20 ans et vient en aide aux personnes en précarité en leur redonnant du travail et de la confiance en elles. Reportage dans les champs de Semailles avec le président Alain Mialhe et la directrice Josianne Leray.

Le 16 septembre prochain sera une date importante pour l’association Semailles. En effet, ce chantier d’insertion peut s’enorgueillir de ses 20 ans au service de la solidarité en Vaucluse.
« Cela fait 20 ans qu’on sème des petites graines un peu partout, aussi bien dans l’insertion que dans l’environnement. On voulait que cette journée de samedi soit festive», nous confie avec enthousiasme la directrice Josianne Leray. Un joli programme attend les participants de cette journée d’anniversaire : jeux de pistes, démonstrations de cheval de trait, divers ateliers avec notamment celui de fabrication de nichoirs avec la Ligue de Protection des Oiseaux. Une conteuse sera aussi présente, et le clou de la journée sera une pièce de théâtre pas tout à fait comme les autres : « Les salariés en insertion avec les administratrices ont écrit un texte qui reprend des tranches de vie de l’association. Ils donneront cette représentation samedi soir » précise Josianne Leray. Une journée d’anniversaire ouverte à tous qui a pour objectif de créer du lien, comme l’espère Alain Mialhe, le président de Semailles « Ce que nous souhaitons vraiment, c’est une rencontre avec les salariés et nos adhérents ».

20 ans qu’ils sèment

C’est en 1996, que Jacques Pouly, alors éducateur spécialisé à la Mission Locale Jeunes d’Avignon, présente aux diverses institutions du département un projet de chantier d’insertion sur le modèle « cultivons la solidarité ». Ce projet de jardin de cocagne est retenu et donne naissance à l’association Semailles le 15 janvier 1997.
Depuis, 654 personnes ont été accueillies et accompagnées dans le cadre de leur parcours d’insertion. Mais c’est quoi au juste un jardin de cocagne ? : « C’est un chantier d’insertion qui utilise le support du maraîchage biologique. On accueille des personnes qui sont éloignées de l’emploi et on leur propose un contrat de travail. En parallèle, elles sont accompagnés pour résoudre leurs différentes difficultés sociales et professionnelles » nous explique la directrice. Fortes de cette expérience, ces personnes jusque là isolées retrouvent, par l’activité, confiance en elles, et ont la possibilité de développer leur projet personnel et/ou rebondir vers d’autres activités.

Un jardin extraordinaire …

C’est en 2000 que Semailles commence à diversifier ses actions, d’abord avec la création d’un secteur d’éducation à l’environnement avec pour support un jardin pédagogique, toujours en place aujourd’hui. “On a deux animatrices nature qui interviennent en direction des écoles, des centres sociaux, des associations de quartiers et auprès du grand public”, livre Josianne Leray. Le but : mieux connaître la nature et mieux la préserver. Ballades, ateliers et stages sont régulièrement proposés aux petits et aux parents. Puis deux autres chantiers d’insertion dédiés aux fleurs et aux fruits ont suivi en 2007 et 2011. Deux secteurs qui ont dû, faute de rentabilité, s’arrêter depuis.

Les paniers, la boutique, les ruches …

Qui dit Semailles dit paniers bio. C’est l’activité principale et « historique » du chantier d’insertion. Avec ces paniers bio distribués dans une douzaine de points de vente à travers le Vaucluse, aux prix de 9 et 15 euros selon la taille, les adhérents ont la surprise de découvrir, chaque semaine, légumes et fruits de saison cultivés selon les règles de l’agriculture biologique.  « C’est la surprise ! La seule chose dont on est sûr, c’est que c’est bio, local, de saison et solidaire ! » rajoute la directrice. En plus de ces paniers bio, une boutique est désormais ouverte à tous avenue de la Croix Rouge, avec un tarif privilégié pour les adhérents de Semailles. Enfin, depuis le mois de mars, des ruches ont fait leur apparition dans les jardins. Une nouveauté qui anime Josianne Leray : “L’intérêt des ruches est multiple, c’est d’abord pour favoriser la pollinisation sur les terrains, maintenir une certaine biodiversité, car tout le monde sait que les abeilles sont en déclin complet, il faut les protéger. Et puis cela permet aussi de découvrir quelque chose de nouveau au niveau des salariés en insertion, et d’offrir à terme un nouveau produit à nos adhérents, puisqu’ils attendent beaucoup de ces petites abeilles !” conclut la directriceToutes les activités et l’actualité de Semailles sont à découvrir sur le site de l’association.

1997-2017 20 ans qu’on sème 
Le samedi 16 septembre 2017 à partir de 15h

Semailles
2412 Avenue de la Croix Rouge à Avignon (derrière Cap-Sud)
Tél. : 04 90 16 05 05
Email : contact@semailles.asso.fr
Adhérer à l’association