Sheol création CieTenseï – Les Hivernales 2018 ©Céline Zug

Parmi les nombreuses compagnies invitées durant Les Hivernales#40, celle de Rafael Smadja, La CieTenseï, a brillé avec une création remarquée. “Sheol” va poursuivre son chemin après une première représentation largement ovationnée dans la Cité des Papes ce samedi 24 février.

La CieTenseï est l’une des nombreuses invitée du CDC Les Hivernales, qui fête cette année ses 40 ans. “Sheol”a été écrit pour un duo de danseurs-chorégraphes, Rafael Smadja et Cédric Gagneur. Le premier vient du hip-hop, le second a été formé au Ballet Junior de Genève. Mais “Sheol”, c’est aussi un univers sonore singulier, des lumières tantôt caressantes tantôt cassantes, une scénographie underground et deux êtres qui se découvrent, se cherchent et se défient avec effronterie. Le duo évolue au milieu de pneus, d’un échafaudage, de câbles et de paquets de cigarettes éparpillés.

Sheol : tombe commune de l’humanité

“Sheol” est un terme hébreux difficile a traduire qui définit une sorte de tombe commune de l’humanité, un monde de la mort où la faucheuse n’a pas tout à fait achevé son travail. Loin d’être sinistre, la pièce puise sa force dans la recherche de l’autre,  elle souligne la noirceur d’un monde fait d’errances et d’ombres. Un lieu où les corps s’emmêlent, devenant parfois une masse sans nom. Le mouvement vient tout doucement, ce sont d’abord les yeux qui cherchent la lumière avant de croiser le regard de l’autre. Majestueusement éclairé, le duo se déploie entre ciel et terre et n’atterrit que pour rebondir. La troupe creuse son sillage artistique et laisse planer des mots lancés à la volée qui sont autant d’armes de résistance offertrs au public.

Sheol création CieTenseï – Les Hivernales 2018 ©Céline Zug