Charb, rédacteur en chef de Charlie Hebdo ©DR

Le texte posthume de Charb, rédacteur en chef de Charlie Hebdo, tué lors des attentats de Paris en Janvier 2015, sera finalement joué pendant le festival Off d’Avignon au Théâtre de l’Oulle. Laurent Rochut, interrogé au micro de BàC, nous explique pourquoi il n’a pas hésité à accueillir cette lecture-spectacle dans son théâtre de la place Crillon.

Deux ans après sa mort, les textes de Charb continuent de déranger. Et la lecture-spectacle tirée de sa « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes» a bien failli ne pas être jouée à Avignon pour le Off 2017, faute de programmation. Déjà annulée à Lille en mars dernier, cette adaptation du comédien-metteur en scène Gérard Dumont a également essuyé quelques refus à Avignon. Les deux salles contactées pour une programmation lors du festival 2017 avaient émis des doutes sur la qualité artistique du spectacle. Lors d’une lettre ouverte à Audrey Azoulay, la ministre de la culture, le metteur en scène dénoncait alors une censure sécuritaire. Il n’en fallait pas plus à Laurent Rochut pour lancer un appel à Gérard Dumont et lui ouvrir les portes de son théâtre : « À plusieurs titres, cela me semble évident d’accueillir ce texte à Avignon. D’abord à un titre de citoyen (…), il s’agissait d’accueillir un texte où Charb précise sa pensée. C’est un texte posthume qui reste éminemment subversif et la force du théâtre, c’est que c’est un des rares et derniers endroits où l’on peut être subversif. Il n’y a pas de censure, pas de directeur d’antenne, ni de rédacteur en chef qui peut couper. On peut, face à un public, créer une agora immédiate et permanente pour que la cité s’interroge ».

Un spectacle validé par Charlie

Ce texte de Charb est diffusé depuis plus d’un an dans les centres sociaux, en milieu scolaire, et le directeur du Théâtre de l’Oulle l’avait lu avant de prendre sa décision : «  Les équipes de Charlie Hebdo sont passées par le truchement de Gérard Dumont, le metteur en scène, c’est donc qu’il est validé et cela me suffisait à ce titre là pour le programmer » insiste Laurent Rochut. Un texte donc tout à fait légitime dans le Off, selon le directeur du Théâtre de l’Oulle, et pourquoi pas dans le In ? « Ça m’a surpris qu’il n’y trouve pas sa place. Maintenant je ne vais pas répondre à la place d’Olivier Py, ni faire de procès d’intention ». « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes» sera donc jouée du 14 au 18 juillet à un créneau tardif, le seul disponible, dans une programmation déjà bouclée depuis le mois de novembre 2016 : « J’ai vu passer les premières infos sur le fait qu’ils n’avaient pas de lieu fin mars. Quand la polémique a pris un peu plus d’ampleur en avril, j’ai insisté en leur disant : écoutez les gars ne vous plaignez, moi je peux mais c’est à 23h30, car mon théâtre est plein la journée »

Ex-compagnon de route de Jean-Edern Hallier

« De 89 à 91, j’ai fait partie du journal (L’Idiot International ndlr) qui a eu le plus de procès de l’histoire de la presse de la fin du 20ème siècle. J’ai d’ailleurs rencontré Jean-Edern lors de la publication des Versets Sataniques de Salman Rushdie, aux éditions Hallier, puisque l’éditeur qui en avait les droits en France avait renoncé à les éditer. Je fais juste preuve d’esprit de suite, je ne fais pas la leçon à qui que ce soit. Pour moi cela a une résonance particulière et intime». Cette lecture-spectacle avec scénographie et projection de textes trouve donc sa place pour cinq soirées au théâtre de la place Crillon, laissant la place aux échanges et à la discussion après chacune des représentations : « L’équipe de Charlie sera là en ordre dispersé, peut être pas les mêmes membres chaque soir et il y aura à la suite du spectacle systématiquement une rencontre. On va aussi essayer que ce soit un temps festif, avec peut être des concerts. Tout cela est en train de se mettre en place. On va essayer d’organiser tout cela pour que ce ne soit pas un immense foutoir, ni non plus une caserne !» conclut Laurent Rochut.

Cinq soirées du 14 au 18 juillet qui figurent, malgré la confirmation tardive de programmation, en bonne place du catalogue du Off. Et qui viennent, telles de petits plus, s’ajouter aux créneaux classiques du théâtre. Autre petit plus, le 17 juillet, le Théâtre de l’Oulle fêtera l’anniversaire de la pièce de Koltès « Les Nuits juste avant la Forêt », qui avait été créé à Avignon il y a 40 ans … au théâtre de l’Oulle.

« Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes» – Avignon Off 2017
Du 14 au 18 juillet 2017 à 23h30
Théâtre de l’Oulle
rue Plaisance
16-18 rue Joseph Vernet, Avignon
Tél : 09 74 74 64 90

 

Laurent Rochut metteur en scène et directeur - Théâtre de l'Oulle Avignon

Laurent Rochut interrogé au micro de BàC