Perrine Fovez et Céline Dely, “Ici-bas” tous les jours à 15h à l’Arthéphile Théâtre ©DR

Parmi les 1480 spectacles de “la jungle avignonnaise” se cachent des petits trésors d’humanité et d’espoir … À vous de les dénicher. Allez, on vous aide un peu, voici l’un de nos coups de coeur de ce festival Off 2017 : “Ici-Bas” de Bruno Lajara avec Perrine Forez et Céline Dely. Jusqu’au 28 juillet à 15h, à l’Arthéphile Théâtre.

Elles sont seulement deux sur scène mais ont l’énergie d’une troupe. Perrine Fovez et Céline Dely, les deux “sales gosses”, c’est comme cela qu’elles se définissent, s’en donnent à cœur joie sur les planches de l’Arthéphile Théâtre, qui devient, dès 15 h, leur terrain de jeu. Les deux comédiennes sautent, font de l’apnée, fument des « crackers », mangent des petits pois en conserve et surtout délivrent de l’amour “en veux-tu en voilà”. Le décor est volontairement épuré, “fait de bouts de rien”, une baignoire, deux capots de voiture, un tabouret, un transistor, une corde à linge et des petits personnages en aluminium qui prennent vie comme par magie sous les mots des comédiennes. Pépé et Mémé font un couple usé par les années. Ils se supportent tant bien que mal. Lui est à la retraite, radote, est aigri et un brin facho, elle aime les animaux “tombés du nid” comme Brigitte Bardot, mais a pour regret d’être passé de femme à … mémé. L’arrivée de Nawel, une petite réfugiée syrienne, que Mémé découvre cachée, va tout chambouler dans leur quotidien. Nawel devient pour quelques temps, l’enfant qu’il n’ont jamais eu. Ils se projettent alors avec elle. Mais la petite bien que choyée, rêve de retrouver ses parents qu’elle a perdu lors du naufrage. Pour seul souvenir, elle garde précieusement près de son coeur, la photo que son père lui a donnée, celle du “Baiser” de Doisneau prise sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris. Un indice pour retrouver sa famille … ?
Les deux comédiennes sont parfaites de justesse et, bien que le sujet soit lourd, ne tombent jamais dans le pathos. Tout au long de la pièce, elles s’échangent les rôles, ce qui donne à cette mise en scène beaucoup d’ingéniosité.
Cette fable vue en plein mois de juillet pourrait être un joli conte de Noël. Une de ces histoires pleines de rêves et d’espoir qui finissent bien. On sort de la salle très ému mais rechargé par l’énergie positive que les comédiennes nous ont délivrée, et on les en remercie.
A découvrir jusqu’au 28 juillet en famille à partir de 8 ans.

Ici-Bas
De Bruno Lajara
Avec Perrine Forez et Céline Dely
Arthéphile Théâtre
Jusqu’au 28 juillet à 15 h
Relâche le 26 juillet

À L’escapade d’Hénin Beaumont,
du 11 au 13 décembre 2017