© Jean-Daniel Fabre

Découvert lors de la scène ouverte au Théâtre de L’Oulle, Nasser Coron revient sur cette même scène un an plus tard avec un nouveau spectacle. Vendredi 24 et samedi 25 mars à 20h30, le jeune prodige du stand-up présente un one-man show écrit et mis en scène par Laurent Rochut, le directeur du théâtre avignonnais.

Nasser Coron est avignonnais, il a 25 ans et la passion de la scène depuis plus de dix ans : “J’ai testé plusieurs formes d’arts, chant, cirque, danse … jusqu’à ce que je découvre le théâtre qui regroupe toutes les formes précédentes et qui m’a tout de suite passionné“. Quand le directeur du Théâtre de L’Oulle, Laurent Rochut, lance une scène ouverte au printemps dernier, l’occasion est trop belle pour le jeune homme en plein doute artistique : “J’en avais assez des castings où on me proposait des rôles de petits beurs à gros bras. Je voulais en faire mon métier, mais je commençais à ne plus y croire“. Comme un signe du destin, il remporte la scène ouverte de l’Oulle et, poussé par cette nouvelle énergie, demande à Laurent, le directeur du théâtre de lui venir en aide : “J’ai tout de suite vu qu’il avait quelque chose, il fallait réécrire le spectacle, ce qui est très nouveau pour moi qui vient plutôt du théâtre classique. Je l’ai vu comme un exercice de style et après plusieurs mois de travail, “Ecce Homo” est prêt à se montrer au public, après quoi il faudra le rôder sur d’autres scènes” explique Laurent Rochut qui assure aussi la mise en scène.

Deux jours pour convaincre

La trame de ce seul en scène est une réflexion sur la célébrité : “Je voulais un travail en abyme sur le compromis entre le comique et l’humoriste. De nos jours on entend plus l’humoriste car le comique gueule trop fort” souligne Laurent Rochut, sans sous estimer le travail que représente un tel spectacle. “Être bon et aimer la scène ne suffit pas, il faut beaucoup de travail et ce week-end sera un test qui servira pour faire des réglages si besoin“. Ce qui n’inquiète nullement Nasser, trop enthousiaste pour écouter son trac : “C’est l’aboutissement d’une longue période de travail. Je suis très heureux que le public découvre enfin les nombreux sketchs qui se déclinent autour du personnage. Laurent m’a fait jouer avec tous les codes du genre, j’ai beaucoup appris, il est temps que ça se sache”. Ce personnage qui lui ressemble se fait le témoin de sa génération : ” Les comiques sont le symptômes d’une époque qui s’est promis, avec Andy Warhol, d’arracher ses 15 minutes de célébrité …. C’est le théâtre à l’heure du selfie… La prolifération des profils par les réseaux sociaux… Le  “m’as-tu vu” sur ma scène avec mon ego bariolé ?“. L’enjeu est important mais les deux hommes ont mis tous les atouts de leur côté : “Il y a une petite part de talent et une autre de sueur. À lui de relever les manches pour se démarquer, je retourne dans l’ombre mais je ne serai jamais loin” conclut Laurent Rochut.

“Nasser Ecce Homo”
vendredi 24 & Samedi 25 mars 2017
Théâtre de L’Oulle
Rue Plaisance, Avignon
Durée : 1H15
Tarifs : 13/17 €
Réservation : 09 74 74 64 90