© DR

Le cinéma “Le Pandora” programme en exclusivité dans le Vaucluse “Massilia Sound System – le film” de Christian Philibert . Plus qu’un documentaire, c’est aussi un objet militant qui témoigne de l’esprit du groupe phocéen et de son public. 

Il y a eu la tournée des 30 ans, un douzième album et à présent sort “Massilia Sound System, le Film” de Christian Philibert, qui évoque l’aventure exceptionnelle du groupe marseillais. Dans le Vaucluse, seul le cinéma Le Pandora s’est fait diffuseur d’un film engagé qui fleure bon l’accent chantant de la Provence, bien plus proche d’un Giono social que d’un Pagnol plus folklorique. Un film qui a vu le jour grâce au financement participatif d’une bande de fans et par le comité d’entreprise Cheminots PACA : “Preuve que ce groupe porte des valeurs multiples. Le centralisme parisien qu’ils ont dénoncé depuis des années a encore du sens dans les régions, nous confie le réalisateur Christian Philibert lors d’un entretien téléphonique. Il est devenu difficile de faire son métier quand on a pas de gros soutiens et que l’on ne se trouve pas à Paris. Mais il y a des lieux comme Le Pandora qui font d’autres choix, c’est comme ça que je peux continuer mon métier“. Inutile d’être un féru du groupe pour voir “Massilia Sound System, le Film”, sa force réside dans ses personnages, des hommes qui distribuent du Pastaga en fin de concert, qui ont fait de Marseille leur inspiration et la font voyager à chacune de leurs prestations. “C’est avant tout un film musical qui s’adresse à tous. C’est l’histoire d’hommes qui ont à présent la soixantaine et portent des valeurs de fraternité, de vivre ensemble, qui défendent un régionalisme fort, cela a du sens pour moi. J’ai toujours aimé leur esprit d’indépendance qui a résisté à l’appel des formatages. C’est 30 ans de liberté, de revendication et de fierté de n’avoir rien lâché“. Sans aucun doute Massilia est la musique du peuple : “Celui dont ils sont issus, de l’immigration, d’une vie modeste, du partage… ce long métrage était une évidence pour moi qui avait 20 ans quand ils se sont formés en 1984, un an après la marche des Beurs, ce sont des moments forts pour ma génération“. Pour autant c’est bien d’un objet cinématographique qu’il s’agit : “Ce n’est pas une analyse de Massilia, c’est plutôt un film qui va vivre sur la durée, Marseille n’a pas encore conscience de la trace que “Massilia Sound System, le Film” laissera dans le temps. C’est une histoire d’hommes passionnés de reggae et de la langue occitane mais aussi de cette Méditerranée si présente dans la cité. Depuis 30 ans ils prônent un message à l’inverse du repli sur soi“, conclut le réalisateur Christian Philibert.

Le Pandora
3, rue Pourquery Boisserin, Avignon
Tel : 04 90 85 62 05