© Alwin Poiana

Jusqu’au 18 février, Les Hivernales sont sur le pont pour mettre la danse à l’honneur dans la Cité des Papes et plus largement dans tout le Vaucluse. Une programmation riche en spectacles et en rendez-vous pour admirer la danse sous toutes ses coutures et même la pratiquer avec une large proposition de stages.

« Je suis très heureuse d’écrire, avec cette équipe, une nouvelle page pour cette maison » confie avec beaucoup d’émotion Isabelle Martin Bridot, la directrice du CDC (Centre de Développement Chorégraphique), en préambule de la conférence de présentation de cette 39ème édition. Cette année encore, Les Hivernales célèbrent le spectacle vivant jusqu’au 25 février. Et en guise de mise en bouche, Hiverômomes, des rendez vous (du 6 au 13 février) dédiés au jeune public, donneront le la à ce prestigieux festival de danse : « C‘est très important pour nous de sensibiliser ces nouvelles générations à la diversité de la danse contemporaine et d’éveiller des émotions chez eux, car c’est vraiment le public de demain » insiste la directrice fraîchement nommée. Puis du 18 au 25 février, c’est une semaine entière de danse qui est programmée aux quatre coins du Vaucluse, avec des spectacles aux esthétiques différentes, de la danse hip-hop ou encore inspirée par le yoga, jusqu’au corps de Ballet National de Marseille en clôture de la manifestation. Il y en aura donc pour tous les goûts. « Même si l’on ne connaît pas la danse, on peut quand même trouver des choses qui vont susciter des émotions et qui vont s’adresser à notre imaginaire. Ça va être une belle édition ! » affiche confiante Isabelle Martin Bridot. En tout, 33 représentations, 21 compagnies et de nombreux artistes vont se succéder, qui ont pour point commun de s’interroger sur le monde. Une bonne manière en ces temps moroses de « lutter contre le replis sur soi ». « Beaucoup d’entre eux mettent le regard sur l’autre au cœur de leur proposition et de leur travail (…) Je trouve qu’il est important de se rassembler dans une salle de spectacle et de regarder tous dans la même direction».
Pour cette édition 2017, et comme les autres années, le CDC a aussi à cœur de mettre en lumière ses artistes résidents avec lesquels l’équipe tisse, au fil du temps, une relation privilégiée. Depuis 2016 et pour trois ans, ce sont Sylvain Bouillet et Mathieu Desseigne de NaÏF Production qui seront a l’honneur. « Ce sont des artistes avignonnais que l’on connaît depuis longtemps et que l’on accompagne. Ils sont eux aussi dans cette démarche de travailler avec des amateurs et de mettre le collectif au centre de leur projet. On aime beaucoup leur travail, car il est au carrefour de la danse contemporaine et du cirque, donc il parle à tout le monde. Leurs pièces et leurs œuvres s’en ressentent et transpirent de cette humanité » nous livre Isabelle Martin Bridot.  Des danseurs acrobates qui ont aussi fait l’unanimité au dernier concours de danse contemporaine d’Échirolles [RE]CONNAISSANCE, où ils viennent d’être doublement primés, prix du public et du jury.

Autour des hivernales

En plus des spectacles, Les Hivernales offrent de nombreux événements, expositions, colloques, projections, masterclasses. Mais aussi des stages, chers à Amélie Grand, la fondatrice du festival. Ces stages de durées variables sont ouverts à tous publics, du débutant au chevronné ou au professionnel, et s’adressent aussi à tous les budgets. De quoi s’essayer au Pilates, au hip-hop, à l’acro-danse ou encore au butô et de partager des moments privilégiés avec les artistes programmés : « C’est important aussi de passer par cette expérience et d’éprouver la danse par le corps et pas seulement en tant que spectateur » conclut Isabelle Martin Bridot.  Il n’est plus à prouver que danser présente de nombreux bienfaits pour la santé, alors entrez dans la danse avec Les Hivernales et voyez comme on danse à travers tout le département, avec ce beau programme 2017.

Les Hiverômomes – programmation jeune public
du 6 au 13 février 2017
Les Hivernales 39ème édition
du 18 au 25 février 2017 

Isabelle Martin Bridot, directrice du CDC Les HIvernales interrogée au micro de BàC