©BàC

Jusqu’au 10 mars la ville d’Avignon organise une semaine de rencontres, d’expositions, de conférences et d’animations autour de la lutte pour les droits des femmes. En tête de cette manifestation, Françoise Lichière, conseillère municipale déléguée aux droits des femmes et à la lutte contre les discrimination, avec qui BàC s’est entretenue.

C’est à Avignon dans le salon du Mairie qu’avait lieu ce matin le point presse de la manifestation Journée de luttes pour les droits des femmes. Aux côtés de Cécile Helle, Françoise Lichière, la déléguée aux droits des femmes et à la lutte contre les discriminations à la mairie d’Avignon avait convié quelques associations très actives qui œuvrent toute l’année pour défendre les droits du toujours mal nommé « sexe faible ». « Avignon a tissé un partenariat de confiance avec l’ensemble des associations qui luttent au quotidien et je suis heureuse de voir se concrétiser un certain nombre d’initiatives qui permettent de donner plus de résonances à toutes ces actions menées» se félicite Cécile Helle. Il faut dire que la cause des femmes est l’une des priorités de la mairie d’Avignon, et depuis 2014, la ville s’est pleinement engagée pour agir contre les discriminations, les préjugés et les violences faites aux femmes. C’est d’ailleurs l’une des rares villes en France qui peut se vanter de disposer d’une déléguée aux droits des femmes.
« Il y a trois ans, nous avions réuni les associations pour qu’elles puissent faire connaissance entre-elles et rencontrer Madame le Maire, explique Françoise Lichière. On arrive en 2017 avec l’espoir d’organiser une semaine réussie de rencontre-débat, tout cela grâce au travail avec les associations ». Tous les soirs de cette semaine, la mairie organise un débat sur des thématiques différentes. Les femmes et le monde du travail, du sport, de la science, et bien sur la violence sous toutes ses formes faites aux femmes. Autre thématique abordée le mercredi 8 mars : les femmes et la culture. Seront présentes pour cette rencontre Michèle Addala de la compagnie Mise en Scène, Isabelle Bridot-Martinet du CDC les Hivernales, Laure Timar du Théâtre des Halles. Il sera bien sûr question de la place de la femme dans le spectacle vivant et notamment dans la cour d’honneur « où les femmes metteuses en scène ne sont que très peu représentées, sauf au travers de la danse » constate Françoise Lichière.

Sensibiliser les plus jeunes …

A l’occasion de la conférence de presse,  les représentantes des associations Planning familial, Rheso, Soroptimist, Collectif 84, Femmes Solidaires et l’Embellie ont pu présenter tour à tour leurs différentes actions en faveur des femmes et se sont accordées à dire qu’il était important, voire déterminant d’intervenir auprès des jeunes : « On essaie de travailler sur le respect des autres dès le plus jeune age » nous livre Ghislaine Dejean co-présidente du planning familial de Vaucluse. « Nous avons signé une convention pour 3 ans avec l’Agence Régionale de Santé et avons mis en place un programme venu du Québec appelé Prodas (programme développement affectif et social) pour aider les jeunes à se comprendre et se respecter eux-mêmes pour ensuite comprendre et respecter les autres. Il est important de faire de la prévention contre la violence, dès la petite école ».

Pour connaître toutes les initiatives en faveur du droit des femmes, Françoise Lichière invite donc les Avignonnaises et Avignonnais à venir à la rencontre des associations actives du Vaucluse et d’échanger autour des différents thèmes, tous les soirs à 18h salle de l’anti chambre à la mairie d’Avignon. « C’est une lutte permanente. En France, il faut que l’on soit très vigilant. On a des échéances politiques qui arrivent d’ici peu et on sait très bien que selon les forces qui accéderont au pouvoir, on risque d’avoir des difficultés à conserver nos droits» conclut, déterminée, la conseillère municipale déléguée aux droits des femmes et à la lutte contre les discrimination.

Journée de luttes pour les droits des femmes
Programme en détail : ICI

voir aussi nos articles :

Planning familial de Vaucluse : 50 ans de luttes

Soroptimist : sœurs pour le meilleur

Françoise Lichière déléguée aux droits des femmes et à la lutte contre les discrimination interrogée au micro de BàC