L’Artéphile est prêt pour le festival, Anne et Alexandre Mange ont dévoilé le travail de programmation de l’année © Céline Zug

L’Artéphile est prêt pour le festival, après deux années à la tête de ce petit théâtre avignonnais, Anne et Alexandre Mange ont imposé leur vision artistique tout en marquant de leur sceau l’identité de leur lieu. Deux salles pour seize spectacles et de nombreuses rencontres, performances, lectures …  à venir.

L’Artéphile n’aura mis que deux ans à se débarrasser de la pesante référence de son prédécesseur Le Bourg Neuf. Deux petites années auront suffit, dont une entière à rénover ce qui n’était, il y a quelques années qu’un garage, avant des travaux titanesques. Désormais, ce théâtre permanent peut être fier de ses deux belles salles. Anne Cabarbaye Mange gère la programmation artistique et Alexandre Mange, quant à lui, dirige le lieu et s’occupe de sa partie administrative quotidienne. Il aura fallu force et détermination à ce couple de passionnés pour donner une identité singulière à leur lieu qui met l’accent sur la création et les rencontres. “Nous avons voulu que notre théâtre soit un espace de création mais aussi de rencontre, de débat et d’échange. Il était aussi très important de mettre des sujets de société au programme, ce sera un festival où les migrants trouveront de la voix” souligne Anne Cabarbaye Mange. La programmation s’avère cohérente et ne laisse place à aucun temps mort. En lançant “Les soirées Officieuses”, le théâtre impose sa volonté de croiser les genres autour de la réflexion. Outre les spectacles, plusieurs rendez-vous sont au programme de cette édition du Off, des rencontres avec des auteurs, des performances théâtrales et musicales et des lectures de textes inédits … Côté spectacle, l’humain est au centre des préoccupations de cette équipe. Preuve évidente avec “Fille du paradis”, une comédienne poignante qui s’empare du thème de la prostitution, sans jugement, ni manichéisme. Ou encore, “Entre eux Deux” qui parle de deux adolescents en souffrance dont les émotions excessives s’entrechoquent. Coincés entre l’enfance et l’âge adulte qui approche les deux adolescents questionnent la société sur la place qu’elle leur donne. Et pour les tout petits, du sur-mesure, avec “Pas de Loup” qui leur livrera quelques clés pour apprivoiser leurs peurs. Un spectacle intelligent et tendre. “Nous avons travaillé cette édition avec la volonté de faire vivre la création tout en favorisant la liberté de parole et de pensée du spectateur. C’est dès le plus jeune âge que se forge le plaisir du spectacle vivant“. Un souci qui anime ces passionnés de théâtre même en dehors du festival : “C’est un peu le point d’orgue de notre travail, mais ce n’est pas le seul, même si nous sommes heureux de voir arriver ce festival qui nous anime bien au-delà des trois semaines”.

Toute la programmation ici

L’Artéphile
7 rue du Bourg Neuf – Avignon
Tél : 04 90 03 01 90