Jérémie Leone est un sommelier qui aime autant les lettres que le vin ©Céline Zug

Jérémie Leone est sommelier à l’Hôtel d’Europe à Avignon. C’est aussi un grand amateur de littérature. Sa première passion lui a valu d’être consacré meilleur sommelier 2017 par le guide Gault & Millau et la seconde l’a conduit à exercer sa plume via un blog en passe de devenir la référence des amateurs de vins. À l’approche de la quarantaine, l’Avignonnais souhaite donner une nouvelle orientation à son parcours afin de marier écriture et œnologie. Rencontre.

Depuis huit ans, Jérémie Leone est sommelier et maître d’hôtel au restaurant “La Vieille Fontaine” de l’Hôtel d’Europe. L’Avignonnais de 39 ans s’est vu consacré meilleur sommelier PACA par le vénérable guide Gault & Millau l’année dernière : “C’est bien sûr un honneur d’être reconnu pour mon travail, mais c’est aussi la reconnaissance des vins de notre région. Tous ces passionnés qui sont au service de la terre sont autant de rencontres d’exceptions dans ma courte vie de sommelier qui apprend encore chaque jour“nous confie Jérémie Leone. Curieux de nature, il ne s’arrête pas pour autant aux vins de son terroir : “Nous sommes un pays de vins, c’est même un breuvage universel. Le palais se forme sans cesse et rien ne vaut de déguster ce que font d’autres vignerons pour élargir sa mémoire olfactive, sensorielle et émotive“. L’enfance semble être le point de départ de cette passion : “Il y avait une sorte de cérémonial quand mon père ouvrait une bouteille de vin. Lorsque son frère, qui vendait des fromages, venait, il y avait une vraie atmosphère autour des deux hommes” se souvient Jérémie.

Il abandonne la psychologie pour la restauration

Son cursus scolaire le pousse vers la psychologie et il décroche un DEUG, tout en travaillant dans la restauration pour s’y faire de l’argent de poche. “J’ai laissé mes études de côté pour faire ce métier à plein temps. J’avais alors besoin d’un métier concret et j’aimais ce que je faisais” nous livre le jeune sommelier. En formation au lycée viticole d’Orange, il croise le chemin d’un analyste sensoriel en vin qui l’encourage à se spécialiser. “Il a saisi au plus près ma capacité à goûter et à trouver les mots pour expliquer mes sensations. Une vraie révélation pour moi, qui m’a conduit à me spécialiser et à trouver du  plaisir tout en travaillant“. Mais Jérémie Leone n’en reste pas là. Outre ses conseils judicieux pour accommoder au mieux mets et vins, il couche à présent ses expériences sur le papier.

La vigne inspire le poète

Au gré de ses nombreuses promenades dans les vignes, d’ici et d’ailleurs, et de ses rencontres souvent insolites, naissent des textes qu’il poste sur son blog Vinotechnik . “J’ai toujours aimé écrire et depuis quelques années, j’en éprouve plus le besoin. Cela fait d’ailleurs partie d’un projet plus vaste pour lequel je vais me former.” Au vu de l’engouement que suscite ses critiques parsemées de poésie et de sensations physiques, Jérémie Leone peut prétendre à intégrer une école de journalisme. “Le projet se met en place, ce sera un atout supplémentaire dans mon parcours professionnel mais aussi un enrichissement personnel“. Bien entendu, il sera question de vins quand il trempera sa plume journalistique mais pas que : “J’ai fait des rencontres incroyables dans ce métier c’est forcément inspirant. L’une des plus marquantes a été celle d’un vigneron unique en son genre, Henri Bonneau, un homme qui vivait comme au siècle dernier et qui avait gardé une intelligence vivace et une curiosité impressionnante sans jamais être entré dans la modernité de la technologie“.

Les vins de Provence bien représentés

Les vins de Provence figurent en nombre à la carte de son restaurant “La Vieille Fontaine” à Avignon :  “Il y a près de 450 références et nos clients veulent avant tout goûter les vins du terroir. Nous avons la chance d’en avoir une grande diversité, que ce soit en Provence ou autour des coteaux du Rhône. Dernièrement,  nous avons rentré un Château-Grillet, la plus petite appellation d’origine contrôlée de la Vallée du Rhône“, déclare Jérémie Leone. Et cette nouveauté a fait l’objet d’un nouvel article qui témoigne de la qualité de la plume de cet enchanteur des mots et des sens. Petit extrait en guise de mise en bouche : “Une onctuosité sensuelle tapissera votre palais, par ailleurs titillé par mille parfums. Vous serez transporté l’espace d’un instant dans un jardin floral luxuriant et scintillant de couleurs innombrables…“. La suite sur son blog ou à la table de la Vieille Fontaine.

http://www.vinotechnik.fr