Robert Glasper Experiment @Avignon Jazz Festival le 6 août 2017 ©DR

Chaque été, depuis 26 ans, il est attendu avec impatience par les amateurs de jazz. Du 2 au 6 août, Avignon Jazz Festival fera son retour dans la Cité des Papes. Un double événement qui mêle avec harmonie et passion, les talents en devenir du concours Tremplin Jazz Européen et artistes confirmés des soirées concerts, dans le décor féerique du Cloître des Carmes. Et côté tête d’affiche, l’organisation a misé sur le Robert Glasper Experiment… Bonne pioche !

Chaque année au mois d’août, dès que les trompettes de Maurice Jarre ont fini de retentir dans la cour d’honneur du Palais des Papes, c’est au Cloître des Carmes que cela se passe. Avec Avignon Jazz Festival, deux événements en un : des soirées concert, mais aussi et surtout le Tremplin Jazz d’Avignon, cher au cœur de Michel Eymenier, véritable encyclopédie du jazz, à l’origine avec Jean-Paul Ricard et Alain Pasquet de ce projet musical innovant et ambitieux.

Une aventure humaine et musicale

Le tremplin jazz fête cette année son 26 ème anniversaire, et fut l’un des tous premiers en France. De nombreux musiciens, amateurs à l’époque, et que l’on ne présente plus aujourd’hui s’y sont produits, tels qu’Airelle Besson, Giovanni Mirabassi, Manu Godjia … pour n’en citer que quelques uns. Une manifestation qui s’est montrée au fil du temps incontournable pour les formations musicales qui souhaitent gagner en notoriété et se produire sur une scène devenue une vraie référence dans le milieu du jazz. Désormais, les inscriptions affluent de toute l’Europe, de plus en plus nombreuses, ce qui demande à l’équipe de passionnés du TJA une véritable organisation.
« C’est un travail important ! Les groupes qui souhaitent participer au tremplin nous envoient par internet des fichiers musicaux. Nous avons en Belgique, Willy Schuyten, un fidèle du tremplin qui travaille toute l’année pour nous envoyer des groupes qu’il a répertorié. Il y a eu cette année plus d’une centaine de candidatures” nous explique Michel Eymenier. La présélection a un peu évolué, chaque membre du comité d’écoute sélectionne de son côté une quinzaine de groupes. Puis vient la journée d’écoute collective et ses longues discussions, où chacun défend ses préférés. Le “pré-jury” tranche, et 6 groupes sont retenus.“Notre choix s’est porté sur 2 groupes français, 2 groupes belges et 2 groupes allemands. Une présélection relativement équilibrée” se félicite Michel Eymenier. La tendance cette année est à la grosse formation, du quartet au septet et aux instruments à vents. Saxophones, trombones et trompettes résonneront contre les vieilles pierres du Cloître des Carmes, les 3 et 4 août prochains. “Le niveau du jazz augmente chaque année, mais là on est toujours dans la recherche de la nouveauté, de l’originalité, de la capacité à entendre quelque chose qui va à la fois nous émouvoir et nous étonner, dans un monde du jazz qui est extrêmement touffu et fourni ” nous livre l’intarissable passionné.

Le Tremplin Jazz d’Avignon, un événement gratuit

Ces deux soirées TJA sont en entrée libre. Ces soirs là pas de réservation. Il faut s’y prendre à l’avance et s’armer de patience pour avoir la chance d’accéder jusqu’aux gradins du cloître car il y a foule. “Il y a un engouement, c’est un peu une tradition de venir écouter ces groupes-là pendant deux soirs” se réjouit Michel Eymenier. Cet amoureux du jazz écoutera d’une oreille attentive les six groupes en live et rejoindra ensuite ses amis du jury, fait de spécialistes : journalistes, musiciens, organisateurs et ingénieurs du son, pour nommer les lauréats de l’édition 2017. À la clé pour les grands vainqueurs, une première partie lors d’une des soirées concert l’année suivante, et surtout un enregistrement au célèbre studio vauclusien de Gérard De Haro, La Buissonne, une référence en la matière.

Avignon Jazz Festival expérimente Glasper

Avignon Jazz Festival c’est aussi trois soirées concert avec de grands noms du jazz. Les fidèles se souviennent des éditions mémorables avec Brad Mehldau, Madeleine Peyroux, Youn Sun Nah, ou plus récemment Ibrahim Maalouf, Cécile Mc Lorin Salvant, Roberto Fonseca, Manu Katché …. Pour marquer son retour au sein de l’organisation de l’événement, alors qu’il se montrait plutôt discret ces dernières années, Michel Eymenier frappe fort. Avignon Jazz Festival aime les belles voix et c’est celle de l’australienne Sarah Mc Kenzie qui ouvrira les festivités le 2 août prochain. Le 5 août, autre soirée, autres concerts, avec Andy Emler, ce fidèle du AJF proposera “My own Ravel”, son hommage à Ravel. Le compositeur et chef d’orchestre se produira en première partie de celui qui fut son “disciple”, le saxophoniste et chanteur Thomas de Pourquery et son projet Supersonic. Enfin, le lendemain, pour refermer cette édition 2017, place au Robert Glasper Experiment*. Le pianiste, compositeur, producteur, fan d’Herbie Hancock, foulera les planches du Cloître des Carmes avec son quintet. Une soirée tout en contrastes comme on les aime qui mêlera tradition et modernité, musique et images projetées, et où les grooves urbains viendront bousculer les harmonies jazz. Sa venue marque un tournant dans la programmation du Avignon Jazz Festival : “Depuis très longtemps, on pensait, on rêvait de faire venir Robert Glasper, un musicien dans la scène actuelle du jazz. On a eu la chance de l’avoir cette année avec une musique, qui je pense, va séduire aussi bien les amateurs de jazz que de hip-hop, blues, soul, electro, qui sont l’apanage de ce musicien, qui, à l’instar de Miles Davis, est toujours en volonté de recherche et d’être dans une musique de son temps et de son actualité.” Une chose est sûre, le pianiste qui a pour envie de mettre une bonne grosse claque au jazz : “I feel like jazz needs a big-ass slap”, a “l’art et la science”** de chambouler les codes, et de ne laisser personne indifférent. À découvrir d’urgence, le 6 août.

*Robert Glasper: claviers
Burniss Travis II: Basse
Mark Colenburg: Batterie
Casey Benjamin: Saxophone, vocodeur
Mike Severson: Guitare
Jahi Lake: DJ Sundance

**”ArtScience“, titre du dernier album du Robert Glasper Experiment, Blue Note

Avignon Jazz Festival
Du 2 au 6 août 2017
Le programme en détail : ICI

Réservation en ligne ICI

©AJF Claude Dinhut

Avignon Jazz Festival 2017

Michel Eymenier coordinateur artistique interrogé au micro de BàC