Cécile Helle, maire d’Avignon entourée de l’équipe de “Grand Ensemble” ©Céline Zug

Un immeuble, des balcons, des bruits, un puzzle sonore, un orchestre symphonique et le public, voilà tous les ingrédients de “Grand Ensemble”. Un concert de l’Orchestre Régional Avignon Provence pas tout à fait comme les autres qui se déroulera le dimanche 24 juin au Quartier de la Barbière à Avignon.

C’est un concert pas si classique qui attend les spectateurs de « Grand Ensemble » ce dimanche 24 juin, quartier de la Barbière à Avignon. « Le principe est à la fois simple et particulier, livre Pierre Sauvageot, c’est une dialogue entre un immeuble et un orchestre symphonique » ajoute le compositeur lors de la présentation à la presse de cet événement populaire, mais peu ordinaire.

Un dispositif de création dans l’espace public : comment ça marche ?

Concrètement, d’une part, il y a les musiciens de l’Orchestre Régional Avignon Provence au grand complet, en costumes de scène, casque vissé sur les oreilles, pour ne pas être coupé de l’ensemble, qui vont s’installer sur une quarantaine de balcons dans les quartiers sud de la ville, avenue de Roi Soleil, à la Barbière. Et d’autre part, le public qui sera quant à lui confortablement installé sur un parterre d’opéra, dans des transats rouges, face à l’immeuble, pour assister à cet échange insolite.

Pour ce dialogue immeuble-orchestre, les compositions atypiques de cette orchestration spatialisée utilisent un mélange savamment dosé de sons.  « Un enfant pleure, une télévision ronronne, un chien aboie, un couple se querelle, une casserole tombe, une chasse d’eau ponctue, un vide-ordures dégouline… (…) Ici, tous les bruits ambiants, les dialogues, les témoignages, les noms des habitants sont utilisés comme autant de notes dans cette partition” précise Pierre Sauvageot, qui depuis les années 90, a fait de l’espace public le texte, le contexte et le prétexte de son travail.

Habitants et immeuble, les acteurs essentiels de “Grand Ensemble”

Les habitants sont donc mis à contribution et font, tout comme l’immeuble, partie des acteurs prépondérants de ce “Grand Ensemble”. Mais pour entrer dans l’intimité des résidents, il a fallu tisser des liens, car pas question d’être intrusif. Pour cela les médiateurs du complexe culturel de la Barbière sont intervenus, histoire de faire les présentations. Grâce à eux, les musiciens ont pu rencontrer les habitants et dialoguer longuement avec eux. Une initiative qui ravit Cécile Helle, car elle s’inscrit dans la volonté de la ville de rendre la culture accessible au plus grand nombre. « Merci à l’orchestre et aux musiciens pour cette démarche qui n’est pas forcément la plus simple. Tous ont accepté de se mettre en danger, félicite Madame le maire, car chez l’habitant, isolé sur un balcon, ils perdent la dimension collective. C’est un vrai défi ! Et merci à ceux qui ont rendu possible ce projet » ponctue-t-elle.

Des remerciements partagés par Pierre Sauvageot : “Cela fait 3 ans que je porte ce projet, et dès le début, Philippe Grison et Samuel Jean (respectivement le directeur et le chef d’orchestre de l’ORAP, ndlr) ont dit banco tout de suite. Ce n’est pourtant pas facile de s’engager sur une partition aussi particulière, qui implique à l’orchestre de sortir de sa zone de confort”. Depuis, cet extraordinaire dispositif de création dans l’espace public qu’est “Grand Ensemble”, a été joué par l’Orchestre Régional d’Avignon Provence dans le 8ème arrondissement de Marseille en octobre dernier. Et après le Danemark en ce mois de juin, le projet s’exportera, avec un autre orchestre local, au Festival La Strada en Autriche en août prochain.

Grand Ensemble – Deux Concerts 
Dimanche 24 juin à 18h et 20h (la seconde représentation sera suivie dune f„ête de quartier ouverte à tous)
Résidence Barbière – Avenue du Roi Soleil – Avignon
Spectacle en accès libre et gratuit
En partenariat avec l’équipe de « Lieux Publics & Cie »

Pour remercier les habitants, « les invisibles » du projet, la photographe Pauline Bayard va réaliser 14 clichés de ces rencontres, dont 2 en collaboration avec des jeunes du quartier. Cette série de photos donnera lieu à une exposition itinérante à Avignon visible à la Bibliothèque Ceccano du 6 juillet au 31 août, puis à la Bibliothèque Jean-Louis Barrault du 4 au 22 septembre 2018, (vernissage le 8), avant de revenir quartier de la Barbière.