Le Fest’hiver 2018 se concentre sur les 5 scènes historiques d’Avignon ©Céline Zug

Fest’Hiver aura lieu du 1er au 10 février dans les cinq théâtres historiques de la ville : Chêne Noir, des Halles, Chien qui Fume, des Carmes et du Balcon. Avec cette 10 ème édition, qui a pour parrain l’auteur et comédien Serge Valletti, Avignon montre plus que jamais sa volonté d’être la cité du 4 ème art et pas uniquement durant le mois de juillet.

Le festival de théâtre Fest’hiver, cher aux directeurs des cinq scènes permanentes et historiques de la ville, Le Chêne Noir, Les Halles, Le Chien qui Fume, Les Carmes et le Balcon a bien failli disparaitre. Jusqu’au dernier moment, les organisateurs ont cru qu’ils devraient jeter l’éponge, faute de budget, mais contre toute attente, c’est la ville d’Avignon qui a sauvé cette 10ème édition, qui a dû se recentrer sur ses fondamentaux. Le principe ne change pas, il s’agit de mettre en lumière de jeunes compagnies régionales sur les scènes prestigieuses avignonnaises. Les directeurs des cinq lieux, également metteurs en scène, souhaitent à travers cette manifestation transmettre le flambeau. L’an dernier, les théâtres de L’Oulle et des Vents y faisaient leur entrée mais faute de moyens, ils n’auront fait qu’un bref passage.

Serge Valletti parrain de cette 10 ème édition

Durant dix jours, le public et les scolaires vont découvrir la richesse des cinq compagnies participantes. Elles ont l’honneur d’avoir un parrain prestigieux : Serge Valletti. C’est à la fois une première pour le festival de désigner un parrain et une reconnaissance bien méritée pour cet auteur marseillais qui s’est essayé à la direction d’un théâtre avignonnais il y a quelques années : “Je tire mon chapeau à tous ces directeurs de théâtres qui luttent pour que la culture ne soit pas qu’une distraction estivale en donnant leur chance à de jeunes compagnies (… )Plus que jamais la culture est un outil de résistance qu’il faut fréquenter sans limite” a souligné l’auteur désormais avignonnais. Les cinq directeurs liront des textes de Serge Valletti à la bibliothèque Ceccano le mardi 6 février dès 12h30.

Une pièce par lieu pour une jeunesse engagée

Les jeunes compagnies sélectionnées pour Fest’Hiver prennent la mesure d’un tel engagement de la part de leurs aînés et elles ont concocté un programme novateur et audacieux. Toutes ont en commun d’être de la région et de porter un projet bien ancré dans notre époque. La Compagnie Agence de Fabrication Perpétuelle compte des talents avignonnais comme le vidéaste Guillaume Sarrouy qui a rejoint l’aventure aux côtés du comédien Paul Camus. “Le Spleen” se jouera au Théâtre du Chêne Noir, le texte est de Laetitia Mazoleni, c’est la rencontre d’un auteur, d’un musicien et d’un photographe autour d’une oeuvre singulière qui parle de ces hommes qui ont oublié d’en être un. Au Théâtre des Halles, “Terre de colère” est porté par “Et alors ! cie” qui s’est donnée pour mission de valoriser des textes peu connus. Cette colère est celle de l’auteur Christos Chryssopoulos, le reflet de notre solitude et de notre absence d’humanité. L’Association Le Buro a choisi quant à elle, le texte de Lina Prosa pour parler du drame des migrants. Le Théâtre du Chien qui Fume ouvre grand ses portes à cette pièce tristement d’actualité. “Lampedusa Beach” est une odyssée sous marine où le personnage, une réfugiée, coule lentement vers la mort. Les Marseillais de la Compagnie Le Scrupule du Gravier investissent le Théâtre des Carmes avec “GilgaClash”. Ils apporteront une note de hip-hop autour de l’ histoire d’un tyran qui terrorise son peuple. Danse, beat box et récit sont menés avec énergie par des comédiens qui se servent de la musique comme outil de narration . “Comment on freine ?”, de la Compagnie avignonnaise Chantier Public sera joué au Balcon. Ce texte de Violaine Schwartz questionne sur la consommation et la mondialisation. Au delà des habits que l’on porte, ce sont des vies qui se jouent et en déroulant leurs fils, on découvre des tragédies humaines.

Cinq pièces et autant de pépites a découvrir, en attendant l’arrivée du Festival Off , le 6 juillet prochain.

La 10 éme édition de Fest’Hiver
du 1er au 10 février 2018

Théâtre du Chêne Noir
“Le Spleen” jeudi 1er février à 19h et vendredi 2 février à 21h
Réservation : 04 90 86 74 87

Théâtre des Halles
“Terre de Colère” vendredi 2 février à 20h et samedi 3 février à 21h
Réservation : 04 32 76 24 51

Théâtre du Chien qui Fume
“Lampedusa Beach” samedi 3 février à 20h et dimanche 4 février à 17h
Réservation : 04 90 85 25 87

Théâtre des Carmes
“GilgaClash” mercredi 7 février à 16h et jeudi 8 février à 20h30
Réservation : 04 90 82 20 47

Théâtre du Balcon
“Comment on freine ?” vendredi 9 février à 20h et samedi 10 février à 20h
Réservation : 04 90 85 00 80