De gauche à droite : Sébastien LANZ, Nikson PITAQAJ, Philippe NICOLAS, Pierre BEFFEYTE, Antoine COLNOT

©Céline Zug

Le tout nouveau Conseil d’Administration de l’AF&C (Avignon Festival & Compagnie) avait convié la presse ce lundi matin chez Les Compagnons des Côtes du Rhône. Le but de cette rencontre communiquer et partager sur les chantiers mis en place depuis 4 mois.

Pierre Beffeyte, le nouveau président et son CA, divisé en trois collèges, compagnies/producteurs, théâtres et personnalités, ont planché sur les difficultés liés au Festival Off et notamment sur les problèmes de conditions de travail des artistes : « On s’est aperçu depuis quelques années que les artistes avaient de plus en plus de mal à faire leur métier à Avignon, pour des raisons économiques assez compréhensibles, compte tenu du nombre de spectacles, qui n’est pas forcement associé avec le nombre de spectateurs. Et donc nous avons décidé de mettre en place un fond de professionnalisation pour leur venir en aide ». Ce fond de soutien de plus de 200 000 €, financé et organisé par AF&C (vente de cartes d’accréditation professionnelle, frais de gestion de billetterie, fond de réserve, SACEM et SAD), sera mis en place dès le mois d’avril 2017 et pourra accompagner certains artistes et structures avec une aide accordée de 1000 € par projet lauréat (plafonnée à 4000 € par projet). « Les compagnies devront déposer un dossier. Il y a des critères d’éligibilité, le respect de la convention collective, le paiement des droits d’auteur, le paiement des taxes fiscales. Cela va s’adresser seulement à des créations, car se sont les spectacles les plus difficiles à Avignon » souligne Pierre Beffeyte. L’an dernier sur les 1416 spectacles joués, 1034 étaient des créations. C’est donc dans le souci d’accompagner les structures habituellement peu soutenues que ce fond de soutien sera expérimenté cette année, le temps de voir si les compagnies adhèrent à ce projet, s’il est pertinent et bénéfique.

Éco-festival et affichage

Autre mesure énoncée, la mutualisation de l’affichage : « un sujet compliqué » selon le président de AF&C. Et c’est parce qu’il représente un gaspillage économique pour les compagnies que l’Avignon Festival & Compagnie souhaite se diriger vers un éco-festival, « sans toucher au folklore, ni a l’identité du Festival ». L’idée serait donc de travailler avec un seul imprimeur afin de bénéficier de « packs » moins chers pour les compagnies, mais aussi faciliter la gestion du recyclage du papier.

Festival Off et Jeune public

Un travail de réflexion autour du jeune public est également mené car avec ses 166 spectacles en 2016 dédiés aux plus jeunes, le Off est l’un des rares festivals en Europe à proposer une telle offre. Un site entièrement dédié au jeune public devrait voir le jour prochainement.

Enfin, 2017 verra l’arrivée d’une nouvelle charte graphique plus moderne, pour cibler les 18/25 ans, « le public le plus difficile dans le théâtre » qui désertent Avignon. « On a refait une campagne pour communiquer sur la diversité et le dynamisme d’Avignon» explique le nouveau patron du Off.
Des séjours découverte de la ville à travers le Festival seront offerts aux plus jeunes via les réseaux sociaux.
Avec ces missions et ces nouvelles mesures, le Conseil d’Administration de AF&C veut avant tout mettre l’artiste au cœur de cet événement et souhaite redonner ses lettres de noblesse au Festival.
« L’idée de marché est devenue tellement importante qu’on en oublie l’idée de création, d’expérience artistique, l’idée que l’artiste vienne dire des paroles d’artiste. Il ne faut pas oublier que c’est cela aussi le Festival d’Avignon. Ce n’est pas seulement un endroit où l’on vend et on l’on achète des spectacles » conclut le président Pierre Beffeyte.

Pierre Beffeyte, président de AF&C interrogé au micro de BàC