©Olivier Tresson

Du 19 mai 2017 au 14 janvier 2018, Avignon reçoit dans divers lieux culturels l’exposition “Les Éclaireurs sculpteurs d’Afrique” de la collection Blachère.

C’est la première fois que les sculptures sortent de la Fondation Blachère, qui pour Jean-Paul Blachère représente « 30 ans de voyage et 30 ans de collections ». En tout, ce sont 76 œuvres de 30 artistes qui seront visibles principalement au Palais des Papes, mais aussi dans les musées Calvet, Lapidaire et du Petit Palais.

« Pour moi, les meilleurs artistes sculpteurs africains sont présents dans cette collection » indique Jean-Paul Blachère, l’entrepreneur, mécène et collectionneur. Le maire d’Avignon, Cécile Helle, poursuit : « Il s’avère que par hasard, Olivier Py a aussi décidé de faire de l’Afrique un invité d’honneur du Festival d’Avignon. Du coup, c’est un clin d’œil. C’est à la fois découvrir les artistes du spectacle vivant de ce formidable continent qu’est l’Afrique, mais aussi les artistes des arts plastiques et sculpteurs connus par la Fondation Blanchère ».

La collection de la Fondation compte quelque 1 800 pièces (peintures, sculptures, photographies, vidéos et illustrations) acquises pendant une trentaine d’année de voyages en Afrique. Faire sortir ces œuvres n’a pas été une chose facile pour Jean-Paul Blachère, plutôt réfractaire à l’idée. « Mais bon, dans la vie on change d’avis. C’est Cécile Helle, Christine (sa fille, Ndlr) et les membres de la Fondation qui ont su me bousculer pour pouvoir faire sortir l’exposition. On a un rapport possessif aux œuvres. Ma collection, c’est un peu mon bébé. Et un bébé, il faut lui laisser quitter le nid et je voulais le garder. »

Au Palais des Papes, vous retrouverez “Confluences”, une tapisserie métallique du Ghanéen El Anatsui, “Egg Fight” de l’anglo-nigérian Yinka Shonibare MBE, et “Solipsis” de l’artiste sud-africain Wim Botha. Dans le Cloître Benoît XII, les silhouettes longilignes en fer à béton du sculpteur sénégalais Ndary Lo seront installées. C’est un des premiers artistes de la collection. Dans la salle du Grand Tinel, toujours au Palais des Papes, deux œuvres de l’artiste sénégalais de l’île de Gorée Moustapha Dimé seront exposées. Sur la place du Palais, le public pourra admirer une œuvre monumentale de Ndary Lo, “La prière universelle”, et un peu plus loin, dans la cour intérieure du musée du Petit Palais, trônera une œuvre de Diagne Chanel, une des cinq artistes féminines de l’exposition.

L’expo Les Éclaireurs Sculpteurs d’Afrique sera aussi présente au musée Calvet, avec quatre œuvres du sculpteur sénégalais Ousmane Sow, décédé en décembre 2016. Le musée Lapidaire accueillera, quant à lui, un éléphant en taille réelle du sud-africain Andries Botha.

Tarifs de l’exposition : 9/11 € pour l’ensemble des sites.
Palais des Papes, musée du Petit Palais, musée Calvet et musée Lapidaire.
Infos sur www.avignon-tourisme.com

À noter aussi l’exposition collective autour du thème de la fuite, de l’exil, de la migration, visible à la Fondation Blachère, à Apt du 24 mai jusqu’à fin octobre.