Les vingt écoles du Grand Avignon ont fait de la danse un moment de partage © Céline Zug

“La Danse c’est Classe” s’est déroulée au CDC les Hivernales les 29 et 30 mai et le 1er et 2 juin devant un public d’élèves, d’enseignants et de quelques parents accompagnateurs. Durant cette cinquième édition l’artiste associé, Sylvain Bouillet, a dévoilé un extrait du travail qu’il mène avec son fils.

La cinquième édition de “La Danse c’est Classe” qui mêle pratique corporelle et réflexion théorique sur la danse à l’école a pris fin ce vendredi 2 juin au CDC Les Hivernales à Avignon. La directrice de l’école Persil Pouzaraque, Régine Bramnik, a été un pilier de cette manifestation depuis sa création, et œuvre pour que la danse s’enseigne dès la maternelle : “La Danse c’est Classe, c’est un peu le point d’orgue, c’est le temps de prestation des vingt classes associées au projet. C’est aussi dix-huit heures de danse contemporaine avec Sylvain Bouillet qui a entrepris un vrai travail de formation auprès des enseignants. Il y a tout un volet culture de la danse, de pratique et de réflexion autour de ce que représente la danse“. Pour mener au mieux ce projet cette année les candidatures ont été limitées : “Nous avons réduit le nombre de candidats à vingt pour préserver cette belle alchimie avec les enseignants. ” a souligné Régine Bramnik.

L’artiste associé a livré un extrait de son travail

Pour la première fois cette année, les classes ont eu une gestuelle a travailler intitulée l’histoire des quatre gestes : “Nous leur avons donné une gestuelle commune qu’ils se sont appropriée. Cela donne un mélange des genres, des lieux, de la diversité et des horizons, ce qui est très enrichissant“. L’artiste associé, chorégraphe et danseur, Sylvain Bouillet a donné un aperçu du travail qu’il mène sur le long terme avec son fils. Il développe un temps de danse père-fils qui a impressionné le public enfantin. Ils ont accueilli cette chorégraphie par une salve d’applaudissements. Durant cette résidence, Sylvain Bouillet a mené plusieurs ateliers avec le public, ce qui lui aussi permis de peaufiner son spectacle “La mécanique des ombres” qu’il présentera durant le festival Off.