Christian Rocher en conférence à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse © Céline Zug

Dans le cadre de la semaine de l’Égalité et de la Tolérance qui se poursuit jusqu’au vendredi 7 avril, Inter’asso a invité le photographe Christian Rocher le temps d’une conférence et d’une exposition baptisée “L’Humain dans sa différence” présentée à l’Université d’Avignon et des pays de Vaucluse.

Inter’asso a organisé La Semaine de l’Égalité et de la Tolérance qui se poursuit jusqu’au vendredi 7 avril à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse. Cette association d’étudiants œuvre pour que toutes les différences soient gommées au sein de l’Université et propose de nombreuses rencontres-débats. Ce mardi 4 avril en partenariat avec la MDPH, Maison Départementale des Personnes Handicapées, c’est le photographe Christian Rocher qui est venu échanger sur son parcours : “C’est important pour moi de témoigner de ce qui m’est arrivé et de donner de l’espoir à ceux qui pensent qu’être en fauteuil c’est la fin de sa vie. C’est une autre vie mais sûrement pas la fin“. Ce photographe de mode a eu un accident de moto il y a neuf ans alors que sa carrière était en plein essor : “Je suis passé du superficiel à la profondeur“. Il ne lui aura fallu que 10 jours pour se relever de ce drame personnel. “Quand j’ai eu mon accident j’allais voir la Bonne Mère, j’y ai vu un signe : puisqu’elle m’avait privé de mes jambes, je devais vivre autrement. La photo m’a soutenu, je ne savais pas quoi faire de ma vie et cette immobilité lui a donné du sens. J’ai mon propre studio à présent et je veux montrer la différence dans ce qu’elle a d’exceptionnel et de riche. Christian Rocher s’est donc spécialisé dans le portrait de studio qui montre le handicap sans misérabilisme et avec pas mal de glamour : “Je veux m’atteler à la beauté de l’âme et du cœur, la seule qui soit intemporelle. Mes modèles viennent de la France entière, j’en suis à 300 et je suis heureux quand je les vois reprendre confiance en s’acceptant“.

Le photographe a offert onze clichés en noir et blanc à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse, qui sont exposés et visibles par tous, notamment au pôle sportif et à Agroparc. Pour Joëlle Derbaisse, responsable du relais handicap : “C’est un regard valorisant de la différence, pour les étudiants en souffrance c’est important. Nous nous sommes là pour veiller à ce que leur cursus se passe avec le plus de facilité possible qu’elle que soit la pathologie, visible ou pas“.

“L’humain dans sa différence”, l’exposition itinérante de Christian Rocher captivera sans nul doute ceux qui auront la chance de s’y attarder. Lors de cette rencontre, les étudiants ont découvert un artiste talentueux et un homme bienveillant porteur d’espoir : “Cet accident a été un cadeau de la vie” à lancé Christian à l’assemblée.