Cheval Passion 2018 : L’Akhal-Téké à l’honneur ©Céline Zug

La 33 ème édition de Cheval Passion a été dévoilée ce mardi 24 octobre. La plus grande manifestation vauclusienne, après le Festival d’Avignon, aura lieu du 17 au 21 janvier 2018 au parc des expositions. Le cheval camarguais et l’Akhal-Téké, cheval d’Asie centrale, seront les grandes vedettes de cet événement hivernal.

L’événement le plus fréquenté du Vaucluse après le Festival d’Avignon n’est autre que Cheval Passion. Cette année, la manifestation, portée par Avignon Tourisme, aura lieu du 17 au 21 janvier 2018 au Parc des Expositions. Les grandes lignes de sa programmation ont été révélées mardi 24 octobre et cette 33 ème édition mettra à l’honneur  l’Akhal-Téké. Ce cheval venu du Turkménista, en Asie Centrale, est connu pour sa morphologie athlétique et ses qualités d’endurance, de vitesse et de robustesse.

Le Camarguais n’a pas été oublié

Cheval Passion n’oublie pas pour autant le cheval camarguais, car depuis toujours les élevages des chevaux du Sud sont privilégiés. Pour les éleveurs, c’est l’occasion de montrer leur travail aux 800 professionnels qui font le déplacement chaque année. Durant toute la durée du salon, ils vont montrer leur savoir faire qui relève d’une tradition séculaire sur des terres souvent hostiles. Leur histoire est intimement liée à celle des taureaux et de leurs gardiens que sont les manadiers. La course camarguaise entre aussi dans l’arène, dévoilant son histoire et les règles que doit respecter le raseteur pour s’emparer de la cocarde. L’homme défiant la bête, sans la blesser, est une tradition qui s’étend de Nîmes à Châteaurenard.

Poney Passion travaille ses créations

Des vocations sont nées durant toutes ces années auprès de la jeunesse, notamment dans les poneys club qui ont une journée dédiée pour présenter leurs spectacles. Sélectionnés en amont par un jury de professionnels, les meilleurs apprentis-cavaliers viendront  faire leur show  à Cheval-Passion, pour remporter un podium. Ce concours est devenu une discipline reconnue par la Fédération Française d’Équitation depuis 2012, et le poney-club lauréat auront l’honneur de participer au fameux gala des Crinières d’Or. Les scolaires sont aussi de la fête, ils sont plusieurs centaines chaque année à venir découvrir les métiers du cheval et assister à des spectacles.

Le Gala des Crinières d’Or invite des pointures

Le point d’orgue de la manifestation sera atteint avec le Gala des Crinières d’Or. Ce sera le grand retour de la cavalerie de la Garde Républicaine. Autre retour très prisé, celui des cavaliers de Noroc, des champions de voltige, comme Jérémy et Sélyne Gonzales, révélés en 2012, avec leur numéro de hip-horse. Les Italiens ne seront pas en reste pour concourir, la troupe de théâtre-cirque équestre Jéhol et Gianluca Coppetta mêleront l’art équestre à l’esprit baroque autour d’un dressage de haut niveau. L’indispensable note d’humour viendra cette année de Laurent Galimier, dit Andjai, qui proposera un spectacle étonnant fait de complicité et d’émotion.

Informations supplémentaires : ICI