© DR

Littérature, théâtre, conférences, cycle expos, ateliers, cette saison encore, le Chêne Noir à Avignon nous promet une belle programmation très riche en événements variés, et … le retour de la musique. Une saison 2016-2017 résolument placée sous le signe de la joie.

Pourtant avec une diminution de 23 % de sa subvention, le Chêne Noir a eu bien du mal à trouver les moyens financiers pour proposer une nouvelle saison digne de ce nom. Mais pour Gérard Gélas rien d’impossible : «On a titubé, on a même pensé à ne pas faire de saison, mais il ne faut baisser l’activité que dans les cas d’urgence ! Du coup, on s’est dit : on va en faire encore plus ! ». Le directeur nous invite donc à partager une nouvelle programmation faite « d’émotion et d’intelligence ».

Le Chêne enlève la sourdine !

« Avec mon équipe on s’est dit : la musique nous manque ! » avoue facilement Gérard Gélas, lors de sa conférence de présentation. Il faut dire que dès le début de l’aventure du Chêne, la musique a tenu une place prépondérante et la salle John Coltrane a vu défiler de nombreux musiciens de Jazz. L’Ajmi y a d’ailleurs trouvé refuge pendant 12 ans avant de voler de ses propres ailles et de s’établir à la Manutention. Ni une ni deux, la musique fait donc son retour à grand renfort de rendez-vous très éclectiques : pop, chanson française, jazz, flamenco et même electro avec une « Carte blanche » à Laurent Garnier qui viendra poser ses platines sur scène et bousculer les codes des soirées du théâtre de la rue Sainte Catherine : « C’est une bonne illustration du retour de la musique au Chêne Noir » déclare amusé Gérard Gélas. Un scoop juste pour Boîte à Culture, le directeur nous confie ne pas en avoir encore parlé mais : « pour 2017-2018, on risque de voir pas mal de grosses pointures du jazz, notamment américaines, passer ici ! » Avis aux amateurs.

Autre temps fort : la création 2016 « made in Gélas »

Pour ce nouveau projet, dont les répétions commencent à peine, le metteur en scène s’est laissé séduire par “Migraaaants (on est trop nombreux sur ce putain de bateau)”, une pièce que lui a écrit et proposé son ami Matéi Visniec, l’auteur de langue française le plus joué au monde. « Pour cette création, je garde le sourire mais le sujet est lourd ».
Effectivement ce drame d’actualité brûlante interroge et bouscule les idées reçues :
« il n’y a pas de pièce sur le sujet des migrants actuellement en France, ça n’existe pas ! (…) Cette pièce amène une réflexion, elle ne résout rien mais ce spectacle pose de sacrées questions (…) Ça va être un monument d’émotions, un très fort spectacle. » Ils seront 7 sur scène dont Mouloud Belaïdi, le papa d’Alice, à défendre cette création cuvée 2016. En tout, 4 représentations seront jouées du 17 au 27/11/2016 et une avant première exceptionnelle sera offerte au public de la Maison Pour Tous de Champfleury à Avignon.
« Avec la directrice de la MPT, on a décidé d’offrir la possibilité de voir cette pièce aux habitants des quartiers, même si je n’aime pas ce mot, car nous sommes tous issus de quartiers. Un travail avec les acteurs, les mômes, et les habitants sera mené autour de ce spectacle. Le but étant que “Migraaaants” puissent réunir des gens différents et que tout le monde puisse venir voir cette pièce. C’est aussi une manière d’apporter le théâtre au plus près des habitants, c’est important !».

La quête du bonheur

Parmi les dates du Chêne Noir à ne pas manquer, il faudra noter le mercredi 7 décembre sur votre agenda. Frédéric Lenoir vous y donne rendez-vous pour parler de « La Puissance de la Joie », comment l’apprivoiser, la provoquer, la cultiver … tout un programme ! et c’est d’ailleurs le titre du dernier ouvrage de l’auteur philosophe qui lui a inspiré ce thème. « Exalter la joie, ça paraît presque révolutionnaire ! » nous livre Gérard Gélas dans un grand éclat de rire. Avant de poursuivre « La puissance de la joie représente bien la saison et l’état d’esprit de l’équipe ! c’est a dire que la France ne va pas bien avec le terrorisme, le chômage, la pollution, la liste est longue et devant tout cela qu’est qu’on fait ? On pleure, on arrête pas de râler … Dans l’attitude intérieure il faut être joyeux et il ne tient qu’a nous de dire : et merde le climat général ! Moi j’ai envie de rigoler !»
C’est pourquoi le directeur metteur en scène met un point d’honneur à placer cette saison sous le signe de la joie. « On est heureux ! » avant de conclure : «supprimez-nous toutes les subventions et on va faire des choses encore plus formidables !»

Lancement de la saison dans la bonne humeur

Après Patrick Timsit l’an dernier, c’est la comédienne Kee-yoon Kim et son One Woman show qui ouvrira la saison. Gérard Gélas la qualifie de “maîtresse du rire” et est très fier de lui offrir sa scène pour que l’humoriste d’origine coréenne, anciennement avocate, vous fasse découvrir, avant tous les autres, son univers déjanté teinté de «Jaune Bonbon».

Kee-yoon Kim
« Jaune Bonbon »
Samedi 8 octobre à 20h
Tarifs de 10 à 30 €
Théâtre Chêne Noir Avignon

Chêne Noir Saison 2016-2017 : détails et confidences de Gérard Gélas au micro de BàC