© Céline Zug

L’Avignonnais Baptiste Lassagne lance son école de pilotage dans un lieu tenu secret à l’est du Vaucluse et propose des baptêmes de conduite sportive sur-mesure. Rencontre avec ce  jeune pilote-instructeur qui a su se faire un nom dans le milieu automobile.

Il a le sourire d’un jeune premier, l’aisance d’un acteur face à la caméra, le discours d’un entrepreneur, mais son regard s’anime comme celui d’un enfant dès qu’il parle voiture. Baptiste Lassagne a gardé sa passion intacte pour les grosses cylindrées : “Je ne viens pas particulièrement d’un milieu où les voitures étaient présentes, mais du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé ça. Lorsque j’ai assisté à une course, j’ai su que je voulais moi aussi être du métier“. Pour parvenir à ses fins, il a créé il y a huit ans, “Drift’N’Grip“. Sa société de pilotage a pour ambassadeur le désormais “sudiste” Ari Vatanen, pilote de rallye émérite dans les années quatre-vingt, et député Européen. Bien implantée dans le milieu automobile, “Drift’N’Grip” compte six salariés et une flotte de quinze voitures, Corvette,  Lamborghini, Ferrari… et l’emblème de la société la TVR Sagaris : “C’est une voiture méconnue qui peut monter jusqu’à 300 km/h. Il n’y en a que trois en France. C’est un modèle anglais avec le volant à droite, très particulière à conduire mais avec des sensations garanties“. Le mois dernier son stand rouge pétant n’est pas passé inaperçu à l’Avignon Festival Motor : curieux, badauds et connaisseurs se sont massés autour de ses voitures qui ont fait sensation. “C’est un salon important dont la renommée dépasse le département. Ce n’est pas uniquement pour se faire connaître que les professionnels viennent ici, c’est aussi pour échanger avec un public de passionnés qui chaque année est de plus en plus nombreux“.

Des sensations pour tous

Sa petite entreprise ne connaît donc pas la crise. Si le jeune pilote-instructeur de 32 ans est très souvent en déplacement, c’est parce qu’il est aussi pluridisciplinaire : “Je suis opérateur automobile dans l’émission Top Gear, je fais quelques cascades de-ci de-là, du travelling pour des productions diverses. J’ai une chaîne Youtube, mais surtout, j’aime faire découvrir la vitesse, ou le dérapage, durant mes stages. Il y a des sensations pour tous et des stages pour toutes les bourses afin que ce ne soit pas un frein pour ceux qui veulent se faire plaisir“. En somme, il y a bien peu de choses que Baptiste Lassagne ne sache pas faire : “J’entretiens les voitures,  je peux les restaurer aussi, mais le rôle de “Drift’N’Grip” , c’est de créer des événements que ce soit pour la publicité, pour une société qui souhaite faire une manifestation particulière et bien sûr de faire des baptêmes sur circuit“. Ce week-end de Pâques, se déroulera une session de stages de pilotage, dont le lieu, une base militaire vauclusienne, est tenu secret. Seuls les stagiaires en connaissent l’emplacement.  “Ce lieu doit rester secret, les stagiaires signent une charte de confidentialité à laquelle ils doivent se tenir. Chaque stage est un moment de fête où nous pouvons faire ce que nous aimons, mais c’est aussi une charge de responsabilité que nous ne négligeons pas en terme de sécurité.”

Pour s’inscrire au stage, c’est ICI

Précision : la vidéo ci-dessous n’a pas été filmée sur le circuit vauclusien