© Franck M

Le 15ème salon “Avignon Festival Motor” démarre vendredi 24 mars au Parc des expositions, jusqu’ au dimanche 26. Il rend un hommage tout particulier à Ferrari. La célèbre marque au cheval cabré qui fête ses 70 ans est la star incontournable de cette édition. Pas moins de 2 600 voitures sont présentées par 420 exposants, tous férus de belles mécaniques.

L’édition que prépare Avignon Festival Motor du 24 au 26 mars a choisi le rouge Ferrari comme fil conducteur de son salon pour célébrer les 70 ans de la marque. Un âge loin d’être canonique pour ces monstres automobiles sans cesse à la pointe de la mécanique et du design. Bien plus qu’une voiture, Ferrari c’est l’histoire d’un homme, d’un pays et de nombreuses innovations dans le milieu de la course. La marque la plus titrée au monde doit tout à son fondateur “Il Commandatore” comme il a été surnommé dans le milieu. Enzo Ferrari est parti de rien pour atteindre des sommets : manutentionnaire, il se passionne pour la course automobile, pratiquée par quelques têtes brûlées, à qui il tient la dragée haute. Ferrari fait rêver et à défaut d’en posséder une, les visiteurs pourront admirer, entre autres modèles, la 250 LM piloté par Pierre Dunnay qui a terminé seconde aux 24 Heures du Mans.

Concept et utilitaires côte à côte

Les organisateurs, Pierre-Antoine Faure, Camille Bourges et Bruno Charrasse ont travaillé huit mois durant pour la réussite de ce salon qui compte parmi les plus prisés de France. Les 2 600 voitures exposées ne sont pas que des merveilles bichonnées par leur propriétaire, elles témoignent aussi d’une époque. On y trouve des concept-cars qui n’ont pas envahi le marché, tels que la Panthère de Johnny Hallyday, une berline longue de sept mètres tout en jaune et noir qui ne passe pas plus inaperçu que son illustre propriétaire. D’ailleurs, le sosie de l’idole des jeunes Christian Dessinsa se produira sur le salon, samedi 25 mars pour un concert gratuit. Les utilitaires ont aussi trouvé leur place dans ces 50 000 m² dédiés aux vrombissements des cylindrées. Cette année, les camions seront recentrés dans le seul hall H pour plus de visibilité. Autre véhicule mythique : la Juva de Renault est de celles qui ont amélioré la vie des livreurs, et elle aussi fêtera ses 70 ans dans la Cité des Papes. Tous ces bolides rutilants et séduisants attendent près de 50 000 visiteurs ” A 90% masculin” déplore Camille Bourges, qui se donne tout de même du mal pour féminiser le salon : “Les clubs automobiles comptent de plus en plus de femmes et elles sont influentes sur l’achat des voitures, elles ont toute leur place au salon“. Ferrari sera peut-être le constructeur qui inversera la vapeur de cette édition en lui apportant la touche féminine désirée.

Programmation ICI