© BàC

Une bien belle aventure commence pour l’Artéphile ! 2016-2017 marque la 1ère saison de ce nouvel espace d’expression avignonnais, sous la direction artistique d’Anne Cabarbaye. Cycles de lectures-concerts, musique classique, ateliers pédagogiques et classes de yoga rythment une programmation qui invite à des moments de partage et de réflexion… en toute simplicité. Rencontre et visite guidée.

“Bienvenue dans l’univers Artéphile !” L’accueil de l’équipe est à l’image du chaleureux cocon de la rue du Bourg Neuf.  Un nouvel espace de création qu’Anne Cabarbaye et Alexandre Mange ont conçu “comme un incubateur où se côtoient tous les langages artistiques».  A l’issue d’un gros travail de restauration, l’ancien théâtre du Bourg Neuf fait peau neuve et se dote même d’une nouvelle salle. Tous les locaux ont été entièrement repensés et réaménagés pour offrir des conditions de travail optimales aux compagnies et plus de confort au public… sans pour autant impacter sur les tarifs de la billetterie, très abordables !

La musique sur le devant de la scène

“Nous avons beaucoup travaillé sur l’aspect phonique du lieu», remarque la directrice artistique. Cette attention toute particulière a été fort appréciée chez les musiciens qui ont vite partagé la bonne nouvelle ” et de ce fait, nous avons une saison très musicale”, explique Anne Cabarbaye, avant de préciser : “Cette 1ère saison s’est bâtie sur les rencontres que nous avons pu faire au cours de l’année dernière.” La Cie Point C de l’organiste Jean-Mari Pulli est donc de retour le 21 octobre avec un nouveau cycle de lectures-concerts mis en musique par Arny Berry et Laure Vallès. Samedi 15 octobre, ce sont “Les Solistes d’Avignon”, alias le quatuor de l’ORAP, qui ouvrent le cycle classique  avec “Gershwin & Co”. “Nous avons énormément de chance de les avoir et qu’ils puissent offrir leur fantaisie aux spectateurs !”, s’enthousiasme Anne.

Artistes en résidence

Musique encore avec le nouveau projet du duo avignonnais Tess & Ben qui s’étoffe de deux contrebasses pour devenir Tess & Ben². Un nouveau spectacle qui se peaufine tous les mardis sous forme de résidence, avec deux concerts à la clé : le 25 novembre puis en avril prochain.

Le théâtre n’est pas en reste : la compagnie Afikamaya investit les lieux avec Music Hall. L’oeuvre de Jean-Luc Lagarce évoque la problématique de la solitude de la comédienne, avec… et sans public ! Un thème “très à propos par rapport à Avignon et à ce qui s’y passe pendant le festival”, souligne Anne.

Les arts visuels ont aussi leur QG :  Pablito Zago est en “résidence permanente” puisque c’est dans l’Artéphile Studio qu’il a installé son atelier, tout comme deux autres artistes, Jo’Graffies et POLO 51.67.

Transmission auprès du jeune public

Susciter la curiosité est un des objectifs majeurs d’Artéphile. Montrer les coulisses d’une création aussi. “C’est indispensable à la fabrication du spectacle vivant”, affirme la directrice artistique. “Lorsque nous avons refait entièrement ce lieu au niveau technique, nous avons eu le besoin et l’envie de savoir nous en servir. Nous avons suivi des formations et découvert tous les métiers dits annexes… qui ne sont pas annexes !”, précise-t-elle. En collaboration avec le collège Saint-Michel, 3 modules d’initiation à la régie lumière ont été créés et pourront être testés par une classe de 3ème, “pour qu’ils soient attentifs à ces détails et émerveillés aussi, parce que ce sont des métiers passionnants”.

Un espace zen

L’Artéphile est aussi un espace où l’on vient pour se ressourcer et recentrer ses énergies. Tous les lundis à 18h, l’équipe du théâtre vous invite à recharger vos batteries grâce aux cours de yoga d’énergie de Fanny Bonnier.
Moments de bien-être, de réflexion, de rencontre et de partage, l’univers Artéphile c’est tout cela à la fois !

Ouverture de la saison samedi 15 octobre.
« Gershwin & Co »
Les « Solistes d’Avignon »
Tarif plein : 12€ / Tarif réduit : 9€
Durée : 1h15
Réservation : 04 90 03 01 90

Programmation complète : www.artephile.com

Artéphile Théâtre, une saison très musicale : Anne Cabarbaye au micro de BàC